Accueil Politique

Bénin : voici ce que dit Azannaï du certificat de conformité

Selon Candide Azannai : Sous Patrice Talon, les  lois ont déjà tué les droits
Selon Candide Azannai : Sous Patrice Talon, les lois ont déjà tué les droits

Lors de sa sortie médiatique du lundi 10 juin 2019, le président du parti Restaurer l’Espoir , Candide Azannaï a répondu à une supposée proposition du Chef de l’État lors de sa rencontre avec le corps diplomatique.

Candide Azannaï n’est pas allé par quatre chemins pour expliquer les raisons pour lesquelles il soutien que le certificat de conformité n’est plus de d’actualité. Pour l’ancien ministre de Talon, ce papier qui n’existe dans aucun document électoral, n’aura plus son sens pour les anciens partis qui n’ont pas pu prendre part aux élections du dimanche 28 avril 2019.

Selon lui,le certificat de conformité « inventé par la cour constitutionnelle en février« , encore qu’il y a du doute sur l’existence des requérants, ne visait que les élections du législatives du 28 avril.

<<Prendre un certificat de conformité après les élections législatives n’a pas de sens>> a t-il poursuivi.
Face aux interlocuteurs présents à cette sortie médiatique, Candide Azannaï a expliqué la charte des partis politiques n’a fait mention que du récépissé provisoire et du récépissé définitif. « A aucun moment la charte des partis politiques n’a parlé du certificat de conformité>> a-t-il déclaré.

Pour le président du parti de l’opposition Restaurer l’espoir  » si le chef de l’Etat a vraiment promis cela au corps diplomatique, cela n’a plus aucune valeur. »

Commentaires Facebook