Accueil Politique

Bénin : Sébastien Ajavon obtient le statut de réfugié politique en France

Bénin : Sébastien Ajavon obtient le statut de réfugié politique en France | Benin Times
Bénin Sébastien Ajavon obtient le statut de réfugié politique en France

Le président de l’USL est désormais un réfugié politique en France et ça, c’est Jeune Afrique qui l’annonce. Sébastien Ajavon aurait obtenu ce statut en avril dernier.

Opposant au régime Talon depuis la fin des élections présidentielles de 2016, Sébastien Ajavon qui depuis lors, était en France suite à des soucis avec le gouvernement de la rupture, a obtenu, selon les informations de Jeune Afrique, le statut de réfugié politique en France. Le média indique en effet qu’Ajavon avait entamé des démarches pour l’obtention de ce statut « afin d’éviter une éventuelle demande d’extradition des autorités béninoises et de pouvoir voyager plus librement ».

S’il a contribué à l’élection de Patrice Talon en tant que président de la République du Bénin en 2016, Sébastien Ajavon n’est plus vraiment le grand ami du numéro un béninois, puisqu’il est devenu l’un des opposants incontestables au régime de la rupture. Il est en effet contraint à l’exil suite à une affaire de cocaïne en octobre 2018. Convoqué pour se présenter devant la CRIET, il ne s’y est pas rendu avant de prendre le chemin de la France. Ajavon sera ensuite condamné à 20 d’emprisonnement avec un mandat d’arrêt en plus.

Lire aussi  Retard dans le payement des allocations universitaires: la faute n’est pas du côté du gouvernement

Une décision que l’homme d’affaires béninois a contesté devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. La décision de la CADHP après analyse du dossier, va tourner en faveur du président du parti Union Sociale Libérale. Fin mars 2019, la juridiction africaine dans son verdict, a en effet, demandé à l’État l’annulation de la condamnation de Sébastien Ajavon. Faut dire que malgré cela, Ajavon qui aurait fait savoir que le Bénin lui manque, préfère pour le moment, rester en France. Le temps que la crise au Bénin passe et que tout revienne au calme ? Ou le temps que l’opposition serre enfin la main à Patrice Talon ? Nul ne le sait pour le moment.

Lire aussi  Pour avoir affirmé qu’ils ont tous pris de l’argent pour voter Rosine Soglo crée le scandale à l’Assemblée

Commentaires Facebook