Home Politique Bénin : pour être désormais candidat à la présidentielle voici les ...

Bénin : pour être désormais candidat à la présidentielle voici les conditions à remplir

Bénin : pour être désormais candidat à la présidentielle voici les  conditions à remplir | Benin Times
Bénin: Pour être désormais candidat à la présidentielle; voici les conditions à remplir

La loi 2019-43 portant Code électoral en république du Bénin détaillant les conditions à remplir pour être président au Bénin a été adoptée ce jeudi tôt dans la matinée par les députés. Les caractéristiques nécessaires pour candidater aux présidentielles dans le pays sont connues.

D’après les informations rapportées par Bénin Web TV, les parlementaires ont adopté ce jeudi 14 novembre 2019, la loi 2019-43 portant Code électoral en république du Bénin. Une modification issue de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 qui a eu lieu ce 07 novembre 2019 par les députés de la huitième législature. Du coup, pour que son dossier soit validé par la commission électorale en dehors des conditions fixées par les articles 42 et 43 de la constitution, on doit avoir 10 % de signatures des élus communaux et législatifs.

Lire aussi  « Tout le monde sait que c’est la France qui nous tue », Salif Kéita se dégonfle

Le nombre de députés étant porté désormais à 109, le nombre d’élus devant parrainer un duo présidentiel devra tourner autour de 18 élus. Mais puisqu’en 2021, le nombre de députés sera encore à 83 et il faudra alors 16 signatures d’élus pour parrainer un duo présidentiel.

Toujours d’après la même source, la caution pour être candidat aux élections présidentielles est revu à la baise. Cette caution qui était de 250 millions selon la loi 2018-31 du 9 septembre 2018, est passée désormais à 50 millions. Un autre point qui est aussi très important, concerne les dates des élections en République du Bénin. Pour éviter de chevauchement des dates et maintenir le calendrier électoral, les parlementaires ont introduit dans la loi l’organisation d’un (troisième) tour d’élection présidentielle dans les cinq jours si le second tour, pour certaines irrégularités, est invalidé.

Commentaires Facebook