Accueil Politique

Bénin/Politique Dialogue politique : Le Prd demande de nouvelles élections législatives en 2021

Bénin/Politique  Dialogue politique : Le Prd demande de nouvelles élections législatives en 2021 | Benin Times
Bénin : "Le PRD demande l’indemnisation de toutes les victimes des violences post-électorales"

Dios CHACHA

A la faveur d’un mémorandum dévoilé au petit matin de l’ouverture du dialogue politique auquel le Chef de l’l’État convié les partis régulièrement enregistrés, le PRD présidé par maitre Adrien Houngbédji a résumé les grandes recommandations que fera le parti. Entre autres, le parti demande de nouvelles élections législatives en 2021. Dans la même veine, le parti a félicité le président Talon pour la tenue effective du dialogue politique qu’il avait annoncé et l’a exhorté à l’élargir.

Le PRD demande l’arrêt de toutes les poursuites engagées contre le président Boni Yayi pour lui permettre en particulier, de participer à tout dialogue. Le PRD demande également l’indemnisation de toutes les victimes des violences post-électorales et recommande l’organisation en 2021 d’élections générales (présidentielles et législatives). C’est l’essentiel à retenir du mémorandum du Prd au dialogue politique convoqué par le Chef de l’État.

Lire aussi  Chasse aux journalistes au ministère des Affaires étrangères:L’Upmb déplore l’acte du ministre Saliou Akadiri

Aussi, le parti de maitre Adrien Houngbédji déplore le fait que les anciens Chefs d’Etat et certains acteurs de la société civile en particulier le clergé, n’aient pas été conviés. Dans la même logique, regrette-t-il, le défaut d’invitation des partis politiques lésés par les dispositions des nouvelles lois. « Leur participation aurait permis de débattre des causes de leur exclusion, ainsi que des dispositions légales querellées », rapporte le secrétaire général du Prd, Falilou Akadiri.

Lire aussi  Demande de levée d’immunité de députés et anciens ministres : Les Fcbe se prononcent ce jour

Par ailleurs, le PRD souhaite souhaitent que des corrections allant dans le sens de l’affirmation de la liberté de création de parti politique soient apportées aux articles 17, 18, 19 et 20 de la loi 2018-23 portant charte des partis politiques en République du Bénin. Le parti a dans son mémorandum invité l’État à jouer son rôle incitatif et attractif au regroupement des partis politiques à travers le financement public de leurs activités.

Source: Pharaons

Commentaires Facebook