Home Politique Bénin: le PRD s’est jeté dans le néant

Bénin: le PRD s’est jeté dans le néant

Bénin: le PRD s'est jeté dans le néant !
Bénin: le PRD s'est jeté dans le néant !

Alors que les résultats provisoires des élections communales viennent de tomber ce mercredi 20 mai 2020, chaque parti est fixé sur son sort. En ce qui concerne le Parti du Renouveau Démocratique, il a fait un saut dans le néant.

Au Bénin, les partis qui ont pu tirer leur épingle du jeu dans ces élections communales sont entres autres, le Bloc Républicain, l’Union Progressiste et la Force Cauris pour un Bénin Emergent. En ce qui concerne l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau, elle s’est retrouvée dans une position quasiment mitigée. Pour ce qui est du Parti du Renouveau Démocratique (Prd) de maître Adrien Houngbédji, il n’y a pas de surprise en ce sens que les dés sont quasiment déjà jetés avant le scrutin car le parti était en baisse sérieuse de forme même dans les circonscriptions électorales reconnues comme les fiefs naturels du parti.
Il importe de souligner qu’il était évident que les choses allaient tourner ainsi, pourtant Adrien Houngbédji et ses compagnons d’infortune ont décidé de faire un saut dans le vide pour voir ce qui adviendrait.

En réalité, avec la recomposition de la carte géopolitique du Bénin depuis l’annonce des réformes du système partisan, le mieux pour le Prd était de se trouver une place dans l’un des deux blocs du chef de l’Etat Patrice Talon pour pouvoir permettre à ses bras valides de rester sur l’échiquier politique. Comme ça, Adrien Houngbédji allait de manière intelligente éviter à son parti le scénario qui pointe à l’horizon c’est-à-dire la disparition de ce parti de la scène politique nationale sans aucune issue de reconversion pour ses quelques ténors restants.

Parce qu’il était clair qu’avant même que Patrice Talon ne prenne le pouvoir, le Prd manifestait les signes qui laissaient entrevoir un essoufflement politique en raison du manque d’un leader charismatique en remplacement à son historique président Adrien Houngbédji qui n’avait pratiquement plus rien à prouver à sa base en matière de politique.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here