Accueil Politique

Bénin: L’Ambassadeur Kiyofumi Konishi annonce de grands projets pour 2019

Bénin: L’Ambassadeur Kiyofumi Konishi annonce de grands projets pour 2019 | Benin Times
Coopération bénino-nipponne: L’Ambassadeur Kiyofumi Konishi annonce de grands projets pour 2019

L’Ambassadeur Kiyofumi Konishi

Invité hier, mardi 21 mai pour la rubrique « Sous L’Arbre à Palabre » du quotidien L’Evénement Précis, l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi, a exprimé son satisfécit de la parfaite coopération qui lie son pays au Bénin.

Présent sur les terres béninoises depuis novembre 2016, l’Ambassadeur a salué le sens de civilité du peuple béninois, les valeurs démocratiques tant sauvegardées, le climat de paix qui y règne et les efforts de développement consentis à travers le Projet d’actions du gouvernement (Pag). Lesdits efforts, faut-il le rappeler, sont appuyés par les fruits de la coopération bénino-nipponne, qui ont connu un essor en 2018. « Le bilan est plutôt satisfaisant. En effet, l’année 2018 a été une année particulièrement fructueuse », a-t-il martelé en faisant référence aux protocoles d’accord signés et actions réalisées dans le cadre de la coopération. Il s’agit, entre autres, de l’échange des notes portant sur l’Assistance alimentaire de l’année fiscale 2018 dont le montant total s’élève à environ 1 milliard 500 millions de FCFA, l’inauguration de l’hôpital de zone d’Allada, la mise en service de châteaux d’eau à Dassa et Glazoué au service des populations, la construction de plusieurs salles de classe dont un prochain projet de 183 salles de classe dans le département de l’Atlantique. « Je suis très heureux que nous ayons pu réaliser tous ces projets pour servir le développement économique et social du Bénin », s’est-il réjoui. Pour le compte de cette année 2019, plusieurs projets sont également lancés que ce soit dans le domaine de l’éducation que dans celui social, à travers la construction des salles de classe, la mise en place d’un système d’analyse de flux migratoire suivis de la formation des agents dans le nord-Bénin, le projet de construction d’un échangeur au carrefour Cica-Toyota et la construction de châteaux d’eau dans les départements du Couffo et du Plateau.

Lire aussi  La présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf nommée présidente de la Cédéao

De nouveaux axes de coopération après la Ticad VII

L’un des axes forts de la coopération entre le Japon et les pays africains est la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (Ticad). Après celle tenue à Nairobi en 2016, c’est la ville de Yokohama au Japon, qui abritera la Ticad 7 au mois d’août prochain. Une plateforme multilatérale qui permettra aux chefs d’Etat d’échanger sur d’autres stratégies de développement de l’Afrique. « Il a été convenu qu’elle serait plus focalisée sur le business et la dynamique du secteur privé. Les sujets qui seront à l’ordre du jour sont entre autres, la promotion de la transformation économique, l’amélioration du climat des affaires, l’innovation, le financement durable, la société durable et résiliente pour la sécurité humaine, la stabilité et la paix », a précisé l’invité de la rubrique qui souhaite la participation du Chef d’Etat Patrice Talon, et celle des opérateurs économiques béninois afin d’aboutir au renforcement des relations entre les entreprises japonaises et celles béninoises. En 2016, le Japon avait financé les pays africains pour la réalisation des projets de développement dans trois grands domaines à savoir : la diversification de l’économie et l’industrialisation, le soutien aux systèmes de santé résilients, et la promotion de la stabilité sociale pour une prospérité partagée.

« Le PAG, un projet ambitieux »

Lire aussi  Mouvement social au Bénin: les syndicats demandent un dialogue sur les réformes

Au cours de son échange avec les journalistes du quotidien L’Événement Précis, l’Ambassadeur du Japon près le Bénin a également opiné sur le mode de gouvernance du Président Patrice Talon. « L’idée principale de la gouvernance de S.E.M. le Président Patrice TALON est de remettre le Bénin au standard international. Il s’agit de réformes importantes qui s’attaquent aux problèmes omniprésents en Afrique subsaharienne tels que l’inefficience et la lourdeur du système administratif, la vulnérabilité des règles budgétaires et le système juridique inopérant. Le gouvernement a également procédé à la privatisation de sociétés étatiques, amendé le code du travail et mis en place la loi sur le partenariat public-privé, afin d’attirer les investissements étrangers », a-t-il notifié. L’ambassadeur Kiyofumi Konishi a également remarqué un changement survenu dans la gestion des affaires, comme indiqué dans le Programme d’actions du gouvernement. Pour lui, c’est un « projet ambitieux ». « Lorsque j’ai suivi la présentation des ministres, j’ai eu l’impression d’un projet très ambitieux dont la réalisation ne serait pas évidente. Mais j’ai eu tort. Deux ans après le lancement du PAG, Nous constatons l’accélération de la mise en œuvre de ce programme. Je me rappelle qu’à un moment donné, S.E.M. le Président Patrice TALON a dit que les résultats deviendraient visibles et tangibles après la phase de la préparation. Ce que disait le Président de la République s’est avéré », a-t-il conclu, en souhaitant un meilleur renforcement des relations économiques du Bénin avec ses pays partenaires.

Rastel DAN

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Evenement précis ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook