Home Politique Bénin- expulsion de Oliver Nette : l’UE cherche à désamorcer la crise

Bénin- expulsion de Oliver Nette : l’UE cherche à désamorcer la crise

Bénin- expulsion de Oliver Nette : l'UE cherche à désamorcer la crise | Benin Times
Bénin- expulsion de Oliver Nette :l'UE cherche à désamorcer la crise

L’Union Européenne lance des tentatives d’apaisement dans l’optique de désamorcer la crise liée à l’expulsion de Oliver Nette du Bénin. Plusieurs demandes de clarification de l’UE ont été adressées au Bénin.

Accusé d’ingérence dans la vie politique béninoise, le représentant de l’Union Européenne au Bénin a été expulsé du territoire national. Olivier Nette a donc jusqu’au dimanche prochain pour plier bagages. C’est pour la première fois dans toute l’histoire de voir un diplomate renvoyé de la sorte du Bénin.

Mais de son côté, l’UE veut à tout prix apaiser cette situation désagréable. Selon la même source, du côté de l’Union Européenne, on souligne d’ailleurs de manière très officielle que les relations entre le Bénin et l’UE sont bonnes. Seulement que ce dernier estime que cette mesure diplomatique radicale du Bénin est un peu trop forcée.

Lire aussi  Voici l’intégralité du point de presse du FSP tenu ce jour 24 novembre 2017 FRONT POUR LE SURSAUT PATRIOTIQUE (FSP)

Ainsi, des demandes de clarifications de la part de l’UE ont été envoyées à Cotonou, mais jusqu’à l’heure, sont restées sans réponse. Ce sont d’ailleurs les seuls propos négatifs en provenance du Service européen d’action extérieure, le SEAE.

Cette expulsion soudaine d’Olivier Nette a été évoquée dans une réunion du comité Afrique du Conseil européen, groupe qui gère la politique extérieure de l’UE à l’égard de l’Afrique subsaharienne ( CoAfr). Une occasion pour les 28 de manifester leur soutien à l’ambassadeur.

Lire aussi  Retard dans la mise en place du COS-LEPI: Les vraies raisons du blocage de la désignation des membres du Parlement

Une reformulation de la demande d’explication de l’Union européenne auprès des ambassadeurs du Bénin est attendu en Allemagne, en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Tout porte à croire que l’Union Européenne tente à voir clair dans cette histoire.

Commentaires Facebook