Home Politique Bénin / Dialogue national : Appel aux déserteurs

Bénin / Dialogue national : Appel aux déserteurs

Bénin / Dialogue national :  Appel aux déserteurs | Benin Times
Bénin / Dialogue national : Appel aux déserteurs

Le Bénin écrit une nouvelle page de son histoire politique cette semaine. Conformément à l’annonce faite lors de sa sortie médiatique en mai 2019 aux lendemains des législatives qualifiées d’exclusives par certains partis, le chef de l’État Patrice Talon a pris l’engagement de s’ouvrir à toute la classe politique par un dialogue franc et sincère. Aujourd’hui c’est chose réelle .

Pacta sund servanda ! Le président de la république Patrice Talon tient parole. Du 10 au 12 octobre se tiendra sur initiative du chef de l’État, le dialogue politique. Selon le communiqué rendu public à cet effet, environ huit partis régulièrement constitués sont attendus à cette assise. Dans une interview accordée à la presse, le professeur *Octavianus AKPABLI* remercie le président Patrice Talon pour cette initiative dont l’importance n’est plus à démontrer vu le contexte socio-politique national actuel. Pour l’enseignant du supérieur, ces assises seront l’occasion pour les partis conviés et le premier citoyen du Bénin de se parler, se regarder dans le miroir, discuter et corriger certaines erreurs du passé afin de tourner une page. C’est fort de cette importance capitale que le professeur AKPABLI désavoue ceux qui conditionnent la tenue de cette rencontre à un “préalable”. «(…)
Le Bénin est une famille et quand un père appelle ses enfants à aller parler, ces derniers doivent aller s’asseoir et se parler ; il ne doit pas avoir de préalables, insiste-t-il.
L’enseignant du supérieur recommande alors à toutes les formations conviées de saisir la main tendue du chef de l’État Patrice Talon, l’homme dont le seul et unique souci reste la paix et la cohésion nationale, gage d’un réel développement. À ceux qui vont opter pour la politique de la chaise vide, le professeur *Octavianus AKPABLI* estime qu’ils auront choisi et qu’ils subiront toutes les décisions qui en seront issues. D’où ces mises en garde à peine voilée: « ceux qui entendent opter pour la politique de la chaise vide, ils auront choisi car les décisions qui seront issues de ce dialogue vont s’imposer à tout le monde. Il est temps qu’on avance». Le président Patrice Talon a visiblement encore des personnes ressources sur qui il peut compter pour la réussite de ses réformes. Rappelons que le dialogue politique national se tiendra à Cotonou du 10 au 12 octobre 2019 et y sont conviés tous les partis légalement constitués.

Source: Pharaons

Commentaires Facebook
Lire aussi  Distribution des nouvelles cartes d’électeur:Les faux espoirs du Cnt au Zou et au Plateau