Home Politique Bénin : contre un semblant de dialogue, Komi Koutché lance un appel...

Bénin : contre un semblant de dialogue, Komi Koutché lance un appel fort à l’opposition et au peuple

Bénin : contre un semblant de dialogue, Komi Koutché lance un appel fort à l'opposition et au peuple | Benin Times
Bénin contre un semblant de dialogue, Komi Koutché lance un appel fort à l'opposition et au peuple

Komi Koutché est revenu sur les dernières actualités politiques du Bénin. Constatant que certains partis politiques de l’opposition sont pour un dialogue avec le chef de l’État, ce dernier, dans un message publié sur sa page Facebook, rappelle à l’opposition et au peuple, le vrai sens de la lutte, et comment mener cette lutte, loin d’un semblant de dialogue.

Dernière actualité du pays et signes visibles de déstabilisation du dernier grand parti du pays !

J’espère bien que ces valeureux hommes que j’ai connus pour leur attachement à un certain nombre de principes continueront d’être convaincus qu’une liberté durable arrachée à l’oppresseur au prix de douleur vaut mieux qu’un semblant de paix obtenue dans une compromission dont seul l’oppresseur connaît l’agenda. Nul n’ignore les vertus du dialogue que nous appelons tous de nos vœux. Mais que vaut un semblant de dialogue qui n’est rien d’autre que le plan de la partie qui soumet le peuple à l’oppression ? Il est évident que, contrairement à ce que certains pensent, le challenge n’est pas seulement le retour des exilés et la libération de ceux qui sont déjà en prison.

Lire aussi  Parlement : examen de quatre points ce jour par la conférence des présidents

Il s’agit aussi et surtout de se battre pour empêcher que les potentiels exilés et prisonniers que sont aujourd’hui ceux-là même qui se croient libres, ne le deviennent un jour car tout est favorable à cette éventualité dans le Bénin d’aujourd’hui. Il consiste aussi à se battre pour que le Béninois ne continue pas d’être en permanence sous la menace de la convocation d’une police et d’une justice politiques pour peu qu’il décide d’exercer sa liberté d’expression, de choix et d’action. Et cela ne saurait se passer dans le contexte d’un parlement privé de 83 membres nommés et de l’appât d’un certificat dit de conformité qu’on jette par manipulation à des gens pour leur dire d’aller s’occuper des élections municipales dont ils n’auront d’ailleurs aucun contrôle, juste pour éviter les vrais problèmes.

Lire aussi  Assemblée nationale : Les succès politiques de Talon

Le Bénin a un problème de crise profonde de démocratie et ce sera illusoire de penser que ceux qui l’ont créés seront déjà si subitement nés de nouveau pour changer de paradigmes. Alors, la solution reste la #résistance que le peuple souverain déjà méprisé doit cesser de voir comme une affaire uniquement d’une certaine classe politique.

Commentaires Facebook