Home Politique Bénin-Communales 2020 : le parti Restaurer l’Espoir dépose les armes (les motifs)

Bénin-Communales 2020 : le parti Restaurer l’Espoir dépose les armes (les motifs)

Bénin-Communales 2020 : le parti Restaurer l'Espoir dépose les armes (les motifs) | Benin Times
Bénin-Communales 2020 : le parti Restaurer l'Espoir dépose les armes (les motifs)

Alors que les préparations pour les communales au Bénin continuent, le parti Restaurer l’Espoir (RE) de l’ancien Ministre Candide Azannaï se retire de la course. L’annonce a été redue publique ce lundi 10 février 2020 par le bureau exécutif national du parti.

A l’issue d’une séance, la coordination de la formation politique Restaurer l’Espoir (RE), a annoncé de manière officielle, qu’elle ne sera pas de la partie lors des communales 2020. « Sur la décision du parti par rapport à la convocation du corps électoral pour les élections municipales et communales du 17 mai 2020, il s’est dégagé une très large majorité contre la participation du Parti aux élections municipales et communales prévues pour le 17 mai 2020 », peut-on lire dans le communiqué final de la séance extraordinaire du Bureau exécutif national du parti Restaurer l’Espoir (RE).

Lire aussi  Bénin: déclaration de la CSTB sur le concours de recrutement de la CNSS

Selon les précisions B24TV, le leader charismatique du parti, l’ancien Ministre Candide Azannaï a surtout défendu qu’il n’y pas d’enjeu national du fait que les lois qui l’organisent, violent l’essence même de la décentralisation.

Cette même source précise que les ténors du parti Restaurer l’Espoir estiment que les différentes structures impliquées dans l’organisation de ces élections ne garantissent pas la transparence et sont simplement à remettre en cause, vu la situation qui avait surgi lors des législatives dernières. Selon eux, c’est simplement de « pures manœuvres trompe l’œil », les exonérations sur certains frais de constitution de dossiers annoncées par l’exécutif béninois.

Lire aussi  La diaspora béninoise prête à accompagner les actions de Léhady SOGLO

Selon eux, seul un véritable dialogue inclusif pourra rétablir les conditions nécessaires pour la tenue d’élections respectueuses des standards démocratiques en République du Bénin.

Le parti est allé plus loin en précisant que c’est seulement la reconquête des libertés, le rétablissement de l’Etat de droit, la restauration de la démocratie et la sauvegarde des acquis de la Conférence Nationale qui constituent la priorité pour l’heure.

Commentaires Facebook