Home Politique Bénin – communales 2020 : « Aucune faute ne sera pardonnée »,...

Bénin – communales 2020 : « Aucune faute ne sera pardonnée », Emmanuel Tiando

Bénin - communales 2020 : « Aucune faute ne sera pardonnée », Emmanuel Tiando | Benin Times
Bénin - communales 2020 : « Aucune faute ne sera pardonnée », Emmanuel Tiando

Emmanuel Tiando, le président de la CENA a laissé entendre qu’aucune erreur dans la constitution des dossiers de candidature aux communales 2020 ne sera tolérée. C’est l’information que la Commission électorale nationale autonome (Cena) apporte aux formations politiques le mercredi 26 février 2020.

À moins de trois mois avant la tenue des élections communales, la commission électorale nationale autonome (Cena) multiplie des réunions avec les formations politiques. Ces rencontres visent à ce que la Cena et ces partis politiques aient le même point de vue pour un bon déroulement du scrutin. À cet effet, une nouvelle rencontre les réunissant, a eu lieu le mercredi 26 février 2020. Le point important à l’ordre du jour est l’article 4 de l’arrêt rendu par la cour suprême à la suite d’un recours déposé à son secrétariat par l’association nationale des communes du Bénin.

Lire aussi  RÉACTION DE L’HONORABLE GBENONCHI GÉRARD: «La décision de Holo manquait de sagesse, la décision de la cour Djogbénou a le mérite de nous ramener dans l’esprit de notre code électoral»

Au regard des dispositions de cet article, les partis politiques doivent apporter à la commission électorale nationale autonome (cena), une cantine de 3630 dossiers. Ainsi, à ce niveau, Emmanuel Tiando, le président de la commission électorale nationale autonome se montre inflexible. « Aucune erreur dans la constitution des dossiers ne sera pardonnée« , a-t-il déclaré aux partis politiques présents à cette réunion. Un avertissement pour les formations politiques, pour signaler cette fois-ci, que même « les fautes mineures » ne passeront pas. Afin d’étayer ses propos, Emmanuel Tiando rappelle que le gouvernement a fait des efforts de facilitation aux candidats dont les actes de procuration et de déclaration sur l’honneur sont exempts de légalisation.

Commentaires Facebook