Accueil Politique

Bénin : Candide Azannaï de nouveau face à la Presse

Bénin  sortie médiatique de Candide Azannaï lundi, voici le thème
Bénin sortie médiatique de Candide Azannaï lundi, voici le thème

Le président du parti Restaurer l’Espoir sera face aux journalistes le lundi 10 juin. Candide Azannaï, lors de cette sortie médiatique, va se prononcer une fois de plus sur la situation politique tendue du Bénin avec un thème plutôt complexe.

Ce n’est pas sa première ni seconde sortie médiatique depuis l’avènement de la crise politique que traverse le Bénin. Mais cette fois-ci, ce serait sûrement sa sortie la plus piquante à voir le thème qu’il a choisi. « Terreur politique dans le contexte de la dictature : comprendre pour mieux combattre ». Une façon peut-être de dire que le Bénin est sous la dictature ? Nul ne le sait.

Mais il ne va pas seulement aborder ce thème lors de son intervention. Il va certainement se pencher sur le cas de son secrétaire général, Guy Mitokpè, qui a été convoqué et qui depuis lors, serait introuvable a indiqué 24haubénin. En effet, Mitokpè a été convoqué au tribunal dans le cadre des violences du 1er et du 2 mai à Cotonou. Mais il ne s’est pas présenté en personne. Il s’est fait représenter par son avocat devant le juge d’instruction, Aubert Kodjo, fait savoir une source proche de l’ex-député.

L’autre angle que va aussi aborder Candide Azannaï, est le cas de Boni Yayi, leader des FCBE dont l’état de santé est très critique selon son avocat, Me Kato Attita en conférence de presse samedi soir. Il devrait être auditionné aussi par le juge Aubert, mais compte tenu de sa santé, l’audition n’a plus eu lieu. Et dans la soirée d’hier, Kato Attita a fait savoir que Yayi est sérieusement malade et qu’il a même « des crises sciatiques toutes les nuits à 4 heures et que ses médicaments étaient finis ». 

Dans la même soirée, son parti a passé un communiqué pour demander son évacuation afin qu’il suive des soins adéquats, lui qui serait assigné en résidence depuis les 1er et 2 mai selon les forces de l’opposition.

Commentaires Facebook