Accueil Politique

Bénin : Ajavon indésirable en politique

Bénin : Ajavon indésirable en politique | Benin Times

Au Bénin, deux camps animent la vie politique. D’un côté, la Mouvance réunie autour du chef de l’Etat Patrice Talon, de l’autre l’Opposition constituée des partis exclus pour la plupart des législatives du 28 avril 2019 et qui, de ce fait, se sont engagés dans la Résistance. Même si on peut dire que l’opérateur économique et président d’honneur du parti Union sociale libérale (Usl) Sébastien Ajavon est membre de la Résistance, la réalité est tout autre.

Une vie de chauve-souris ! Voilà à quoi ressemble aujourd’hui la vie politique de Sébastien Ajavon. Autrefois avec le président Patrice Talon et aujourd’hui opposant au régime, le profil du magnat de la volaille fait de lui une menace permanente pour ses partenaires. Où qu’il soit, Sébastien Ajavon reçoit des coups.

Lire aussi  Fin imminente des opérations du Ravip: Adidjatou Mathys à l’assaut des retardataires de l’Oueme-Plateau

Avec Patrice Talon dont il a contribué à l’avènement au pouvoir en lui apportant ses suffrages au second tour, la lune de miel a duré le temps d’un feu de paille. Conséquence, il est aujourd’hui en France avec le statut d’exilé politique. Le voilà contraint de faire chemin avec les forces politiques engagées dans la Résistance. Mais là encore, tout n’est pas rose pour l’ancien allié de Patrice Talon. Dans la Résistance, Sébastien Ajavon n’arrive pas à s’imposer. Ou du moins, les autres forces n’ont aucune envie de lui concéder la place qu’il revendique au sein de cette opposition au régime du Nouveau départ.

Lire aussi  Paralysie du Secteur éducatif: Mathurine Sossoukpè invite le gouvernement à satisfaire les enseignants

Pour certains, quand on évoque le nom Ajavon, tout ce qu’ils entendent c’est le côté finance. Ils sont prêts à laisser à sa charge toutes les dépenses relatives aux activités de la Résistance. Mais quand il s’agit de lui confier des responsabilités, c’est une autre paire de manches. Opposé au régime Talon, pas totalement accepté dans l’opposition, la vie politique de Sébastien Ajavon ressemble à la vie d’un métis. Finalement, va-t-il renoncer à la politique, chercher à se réconcilier avec Patrice Talon et se consacrer uniquement à son premier amour (les affaires) ou va-t-il décider d’être désormais la troisième voix, celle qui porte ses propres propositions ?

Matin Libre

Commentaires Facebook