Accueil Politique

Azannaï promet l’insomnie à Talon quelque soit le prix à payer

Azannaï promet l'insomnie à Talon quelque soit le prix à payer | Benin Times
Nous sommes condamnés à résister, Candide Azannaï

Le président du parti Restaurer l’Espoir était devant les jeunes de son parti pour la formation « jeunesse et défi de la Résistance » qui se fait chaque mardi. Lors de cette formation mardi dernier, Candide Azannaï a expliqué aux jeunes, les raisons de son opposition au régime actuel.

Candide Azannaï n’est pas prêt à reconnaître l’échec de l’opposition qui n’a pas pu participer aux législatives du 28 avril. L’installation est dans quelques heures mais le président du RE ne démord pas. Il dénonce l’installation d’une législature 100 % Talon le jeudi 16 mai. Parce que dit-il, « même Kérékou n’a pas nommé 83 députés sur 83 (sous la révolution NDLR) ».

Pour lui, il faut combattre un tel régime qui veut tuer l’image démocratique du pays. « Nous sommes condamnés à résister quelque soit le prix à payer », a-t-il lancé aux jeunes de son parti. Faisant allusion au régime marxiste-léniniste qui a dirigé le Bénin de 1972 à 1990, il traite les deux partis pro-Talon de « partis étatiques ». Il ne sait pas comment justifier que le Bénin après 30 ans de démocratie, assiste à des élections sans l’opposition.

Commentaires Facebook
Lire aussi  Rencontre de l’Alliance politique avec les militants à la base: Eugène Azatassou dévoile les vraies raisons de la tournée FCBE