Accueil Politique

Assemblée Nationale : Le rapport d’activités de Houngbédji en souffrance

Assemblée Nationale : Le rapport d’activités de Houngbédji en souffrance | Benin Times
Assemblée Nationale : Le rapport d’activités de Houngbédji en souffrance

Le président de l’Assemblée nationale a procédé hier à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2019 conformément aux textes en vigueur puisque l’ouverture  qui était prévue pour le vendredi 12 avril 2019 n’a pu avoir lieu, faute de quorum. Le règlement intérieur  de l’Assemblée Nationale exige que l’ouverture soit reportée à 48 heures après. Ce qui a été fait hier.

Ainsi, le président de l’Assemblée nationale, Maître Adrien Houngbédji a procédé à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2019 hier au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo avec moins de 20 députés. Puisque la conférence des présidents n’a pu statuer sur l’ordre du jour, la plénière a été suspendue aussitôt après son ouverture. Le président de l’Assemblée nationale Adrien Houngbédji  a fait comprendre que la conférence des présidents doit se réunir pour retenir l’ordre du jour. C’est pour cela qu’il a renvoyé la plénière à une date ultérieure, qui sera précisée aux députés par convocation. L’adoption du rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale qui doit faire partie des points inscrits à l’ordre du jour de cette session ordinaire, devra donc attendre. Car il faut que la conférence des présidents se réunissent afin qu’un ordre du jour sanctionne la session ordinaire et que les plénières soient programmés pour que l’adoption du rapport d’activités du président, qui est une exigence des textes au début de toute session ordinaire, soit faite. Il faut le souligner, ce sera une première dans l’histoire de la septième législature, que le rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale se trouve en difficulté. Cela est la conséquence de l’ambiance morose qui a gagné le Parlement du fait de la crise préélectorale que vit le Bénin, au-delà de ce que les députés sont en fin de mandat, et  pour la plupart, ils sont aussi sur le terrain pour la campagne électorale.

Kola PAQUI

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook