Accueil Politique

Après la rencontre avec le chef de l’Etat: Les FCBE font le point et exigent les préalables

Après la rencontre avec le chef de l’Etat: Les FCBE font le point et exigent les préalables | Benin Times
Après la rencontre avec le chef de l’Etat: Les FCBE font le point et exigent les préalables
Après la rencontre avec le chef de l’Etat: Les FCBE font le point et exigent les préalables

Les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont tenu un point de presse dans l’après-midi de ce mardi 16 juillet 2019.

Il était question pour l’ancien député Nourénou Atchadé et les siens de faire le point des échanges entre les partis politiques et le chef de l’Etat et situer les étapes dans la lutte que mène le parti depuis plusieurs mois. En effet, cette sortie médiatique des Fcbe a lieu 24h après la rencontre de concertation avec le chef de l’Etat et les autres partis de l’opposition, au palais de la marina.« Participer à cette rencontre n’enlève en rien la volonté du parti FCBE de lutter contre la dictature dans notre pays, de lutter contre l’exclusion, de lutter contre les arrestations arbitraires…si nous n’avons pas une existence juridique, le combat politique devrait s’arrêter », clarifie d’entrée de jeu le porte-parole du parti, Nourénou Atchadé, présent à la séance dite de concertation. Après cette précision, le porte-parole du parti Fcbe a souligné que la rencontre de concertation s’est uniquement portée sur la question du statut juridique des partis en souffrance de formalisation, selon la ligne définie par le président Talon. Pour le député Fcbe, le parti a été clair, martelant qu’il a été victime d’un blocus politique qui a empêché les ‘‘Cauris’’ d’aller aux législatives. « Pour ce qui concerne Fcbe, nous avons expliqué au chef de l’Etat que nous avons fait tout ce qu’il fallait faire pour avoir notre statut juridique », a martelé Nourénou Atchadé.

Lire aussi  Planification urbaine, gestion des déchets solides ménagers, lutte contre les inondations… : les experts Français à Cotonou pour accompagner les efforts de Léhady Soglo

En outre, il a indiqué que le parti a signifié au chef de l’Etat que par une correspondance en date du mois de février, les responsables des FcBe ont levé les observations du ministère de l’intérieur. Nourénou Atchadé confie avoir rappelé au président de la République que conformément aux dispositions de l’article 22 de la charte des partis politiques, le ministre dispose de deux mois pour répondre, auquel cas le parti est reconnu juridiquement. Suite à cela, le député dit avoir signifié au chef de l’Etat « que le parti Fcbe n’a rien à corriger pour obtenir son statut juridique ». Aussi présent à la séance de concertation au palais de la marina, l’ancien ministre Paul Hounkpè a ajouté que la participation des Fcbe à cette séance de concertation était nécessaire car, elle a permis aux responsables Fcbe d’avoir une idée sur le dialogue politique annoncé pour bientôt. Mais pour l’honorable Nourénou Atchadé, la participation du parti FcBe au dialogue dépendra de la libération des détenus politiques, du retour des exilés politiques, et surtout de la reprise des élections.

Lire aussi  Point de presse du Conseil des Ministres du mercredi 29 Mars 2017

Il est important de rappeler que le parti sera reçu le jeudi par le ministre de l’Intérieur conformément aux instructions du chef de l’Etat.

Yannick SOMALON

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Evenement précis ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook