Accueil Politique

Anniversaire: L’Uemoa célèbre ses 25 ans d’existence

Anniversaire: L’Uemoa célèbre ses 25 ans d’existence | Benin Times
Anniversaire: L’Uemoa célèbre ses 25 ans d’existence

Le 10 janvier 1994 naissait l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). A l’occasion de ses 25 ans, l’institution avait organisé à son siège à Ouagadougou une célébration communautaire.

Mais il avait été décidé que les huit Etats membres devraient en faire autant chez eux. C’est la raison pour laquelle une célébration a eu lieu ce vendredi 21 juin 2019 à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou, en présence des représentants du corps diplomatique, du représentant du ministre des finances, des fonctionnaires de l’institution ainsi que des médias. En cette circonstance, il a été rappelé les réalisations effectuées par l’institution au sein de ses huit pays membres que sont, outre le Bénin, le Burkina-Faso, le Mali, le Sénégal, la Côte-d’Ivoire, le Niger, le Togo et la Guinée-Bissau. Ayant en partage une monnaie commune, le Franc Cfa, l’organisation a réussi le pari de l’intégration. C’est ce qu’a laissé entendre AgboKomlan, représentant résident de l’Uemoa lors de son discours d’ouverture. « Il s’agit d’un modèle d’intégration réussie », a-t-il indiqué avant de relever les défis qui attendent encore les Etats membres. Ces défis sont, entre autres l’effectivité de la libre circulation des personnes, des biens et des capitaux dans un environnement où les faux frais persistent dans certains Etats membres, de la question de la sécurité marquée par la montée du terrorisme, le problème de l’emploi des jeunes, l’immigration, le dérèglement climatique ainsi que les incertitudes qui planent sur l’environnement international. Pour le représentant du ministre de l’économie et des finances, président du Conseil des ministres de l’Uemoa, les réussites de l’institution restent indéniables. L’Uemoa a financé de nombreuses infrastructures socio-économiques dans notre pays, allant de la construction d’amphithéâtres dans les universités publiques à l’installation de lampadaires photovoltaïques dans les grandes villes béninoises, en passant par le financement de centres de contrôle juxtaposés au niveau des frontières.

Olivier ALLOCHEME

Deuxième session ordinaire du conseil des ministres de l’Uemoa
Romuald Wadagni pour la prospérité des Etats membres

La deuxième session ordinaire du Conseil des ministres statutaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) au titre de l’année en cours s’est tenue à Cotonou ce vendredi 21 juin 2019. En sa qualité du Président en exercice du Conseil des ministres statutaire de l’Uemoa, ministre béninois de l’économie Romuald Wadagni, a conduit les réflexions de cette session qui a eu lieu à l’Agence principale de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest à Cotonou.

Sous la houlette du ministre béninois des finances, les membres du Conseil des ministres statutaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) ont abordé au cours de cette deuxième session de l’année 2019, les dossiers de la Commission de l’Uemoa et du Conseil Régional de l’Epargne et des Marchés Financiers(Crepmf). Dans son allocution d’ouverture de la session, le Président en exercice du Conseil des ministres statutaire de l’Uemoa, le ministre Romuald Wadagni a rappelé qu’au niveau de la Commission de l’Uemoa, qu’il sera question d’examiner le rapport semestriel d’exécution de la Surveillance Multilatérale, juin 2019. Ce rapport faut-il le rappeler, procède à l’évaluation des performances économiques et financières des Etats membres de l’Union au 31 décembre 2018. Il fournit des indications sur les prévisions pour l’année 2019, à la lumière de l’évolution de la conjoncture. Le rapport a également proposé des orientations de politique économique pour l’année 2020. Outre ce dossier finalisé par les experts statutaires lors de leur réunion tenue à Ouagadougou du 27 au 31 mai 2019, le second sur lequel se sont penchés les ministres porte sur le programme pluriannuel réaménagé du Niger au titre de la période 2019-2023. Selon Romuald Wadagni, 2019 est l’horizon fixé dans le Pacte convergence, de croissance et de solidarité de l’Union.

Plusieurs autres dossiers de la Commission de l’Uemoa ont été étudiés par les participants. Il s’agit en l’occurrence du projet de Décision portant adoption d’un Plan d’actions pour la mobilisation optimale des recettes fiscales dans les Etats membres ; trois dossiers relatifs aux projets de Règlement visant l’amélioration de la mise en œuvre du Tarif Extérieur Commun ; trois autres points relatifs au Partenariat Public Privé (Ppp). A propos du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (Crepmf), il s’est agi essentiellement de l’examen des états financiers de l’Organe arrêtés au 31 décembre 2018 et de la nomination des nouveaux membres. Sous l’autorité du ministre béninois de l’économie et des finances, cette deuxième session tenue à Cotonou est porteuse de grands espoirs pour le développement des Etats membres de l’Uemoa.

Yannick SOMALON

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Evenement précis ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook