Accueil Politique

Affaire cnss: Laurent Metongnon et ses coaccusés victimes de la tension sociale?

0

Comparu ce mardi 13 mars 2018 au tribunal de première instance de première classe de Cotonou dans une affaire rétro-commission, l’ancien président du conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), Laurent Mètongnon retourne à nouveau en prison pour fait de grève.

En effet, pour des raisons de grève, l’audience annoncée pour ce mardi 13 mars a été reportée pour le mardi 20 mars prochain. Conséquence, Laurent Mètongnon et ses co-accusés ont regagné leurs cellules en attendant la prochaine audience au cours de laquelle le juge prononcera la sentence.

Au demeurant , les conséquences de la fronde sociale qui secoue le pays depuis plusieurs mois ne sont pas qu’économique mais touchent tous les aspects de la vie sociale. Tout béninois, individuellement pris dans son secteur d’activité, est une victime potentielle de cette fronde qui ne fait que trop durer. Ainsi, l’ex président du conseil d’administration de la Cnss paie également le tribut de cette grève.

Accusé d’avoir perçu des rétro-commissions sur des placements “hasardeux“ des fonds de la Cnss à la Bibe qui, au moment des faits, serait en faillite, Laurent Mètongnon croupit toujours en prison malgré les dénonciations et actions syndicales de ses camarades de lutte.

Si pour certains observateurs, l’audience prévue pour ce mardi a été reportée pour fait de grève, d’autres n’arrivent toujours pas à expliquer la militarisation des alentours du tribunal. Même les partisans de Laurent Mètongnon et de ses co-accusés qui s’y étaient rendus pour suivre le procès n’ont pas pu accéder à l’enceinte du tribunal. C’est un dispositif inhabituel souvent observé lors des procès qualifiés de politiques qui est mis en place certainement pour éviter des débordements des camarades de lutte du syndicaliste détenu.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Benin WEB TV ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here