Accueil Life style

‘’J’ai été infidèle, je n’en suis pas fière mais je ne le regrette pas non plus…’’

‘’Voilà, je me présente : je suis une femme heureuse dans mon couple depuis 10 ans, et maman de deux enfants depuis 4 ans. Et puis, tout a chamboulé fin juin d’une année où après deux semaines de vacances où nous sommes même partis en amoureux mon mari et moi sans les enfants, eh ben, au retour, un collègue commence à me draguer. De façon très discrète mais, c’est de la drague quand même … et cela parce qu’il s’est aperçu que je lui avais manqué. Ça fait huit ans qu’on se connaît et six qu’on bosse ensemble, quasi côte à côte tous les jours. et encore plus côte à côte depuis au moins six mois … bon, j’avoue que je l’ai toujours apprécié et c’est réciproque, mais le boulot reste le boulot. On connaît vaguement la vie de l’autre et c’est tout. Lui est marié, il a deux filles presque adultes et a 15 ans de plus que moi. Mi – juillet, je repars pour six semaines en vacances pour cause de temps partiel, et là, il me propose le resto à l’occasion de ces vacances, et j’accepte. Nous avons passé un bon moment et nous nous sommes embrassés … on semble être sur la même longueur d’ondes et on s’est revu trois fois en l’espace d’un mois, pendant mes congés. Et on a même fait l’amour une fois, et c’était vraiment agréable. Je crois que nous en avions envie tous les deux et que moi, je testais mes limites et avais aussi de connaître l’aboutissement de ce flirt. C’est la première fois qu’il trompe sa femme et tout va bien de son côté aussi !!!

Fin août, mes vacances se terminent et je reprends le travail. Lui, restera encore deux semaines en congé et ne m’appellera pas assez à mon goût. En revanche, il me rappelle dès que je le bip, c’est notre code. Du coup, on reste huit jours sans nouvelles. Cela n’est pas plus mal car moi, ça me permet de moins y penser et de mieux bosser. Je suis même motivée par le travail car je sais que les jours passent plus vite.

Le voilà de retour enfin au bureau, et rien ne semble changer, l’envie de se revoir mais plus de drague au boulot car on n’est pas souvent seuls tous les deux. On se parle comme deux collègues, comme auparavant.

On arrive quand même à se donner rdv et il faut encore se montrer patients, lui a très envie qu’on se revoir. Donc, on improvise un rdv et moi, qui n’arrête pas de cogiter, je trouve ce rdv minable. Je vous passe les détails car je me trouve dégueulasse. Bref, si on reste amant, ce n’est rien que pour le sexe et selon les convenances de ce collègue, lui seul décide du rdv (en fait, comme il habite loin du travail, il veut aller à l’hôtel environ une fois par mois, et donc que je le rejoigne) car il ne veut pas que l’on se fasse prendre par nos conjoints respectifs. Fini donc les jeux de séduction et les discussions entre nous, ça devient plus hard ! Du coup, je me décide à interrompre cette aventure de deux mois.

Ça me rend malade, je ne cesse de pleurer, j’ai perdu 2 kilos plus baisse de tension et je laisse juste les choses reprendre le fil du quotidien, car mon quotidien, je l’aime. Mon mari me console (même si je ne veux rien lui avouer pour lui éviter trop de souffrance, et peu de chance qu’il l’apprenne) et sexuellement, il me satisfait suffisamment pour ne pas avoir de frustration de ce côté-là. Mais c’est vrai que cette histoire m’obsède depuis deux longs mois, où j’ai l’impression d’avoir négligé ma propre famille et du coup, aujourd’hui, je veux me réinvestir dans ma vie, qui, même avec quelques bas, est très bien comme elle est !

Cela ma permis d’apprécier ce que j’ai déjà et de savoir de quoi j’étais capable. J’ai beaucoup aimé son jeu de séduction et se faire draguer à 35 ans est agréable. Mais mon mari me dit tous les jours que je suis belle et sans me vanter, il y a un peu de vrai là-dessus. Mon physique plaît aux hommes (1.75 et 62 kg, et cool !) et cela ma rassuré qu’on me le fasse savoir

Cette aventure était une jolie parenthèse quand même avec une soirée d’amour, mais cela ne vaut pas tout ce que je vis à côté. Actuellement, je suis rétamée par terre mais essaye de voir le bon côté des choses, je pense avoir su limiter la casse et ne pas trop m’être attachée à mon collègue (qui ne me sort pas de la tête depuis deux mois). Je me sens vieillir d’un coup, forte dune nouvelle expérience et là, je crois que c’est cela qui m’a plu !!!

Je culpabilise d’avoir trompé mon mari, mais à moi d’assumer. Aujourd’hui, c’est mon mari que je vais ré-séduire et dépenser mon énergie à lui apporter du bonheur car il le mérite.

Le hic, c’est que je suis très mal ce week-end, cette rupture ne se fait pas sans mal surtout que je n’ai encore rien dit à mon collègue (jamais pu dire amant d’ailleurs), il me fera sans doute signe le jour où il reste à l’hôtel pour qu’on se voit ! Et au quotidien, on travaille toujours ensemble mais je fais comme si de rien n’était. Et lui aussi d’ailleurs, plus de mots agréables. Je sais que ça va changer des choses quand il va l’apprendre car il y croit à fond à notre histoire d’amant et de maîtresse, et il va se prendre une grande claque, comme moi aujourd’hui j’ai changé mes horaires pour qu’on puisse moins se voir, juste se croiser, mais c’était déjà prévu comme ça. Le seul regret que j’ai est d’avoir perdu un bon collègue car j’ai vu une autre facette de sa personnalité, de plus, il sera moins sympa avec moi car ça faisait un moment qu’il me rendait les journées agréables, par sa façon de me parler justement. Et puis, du coup, je le vois d’une autre façon, je le trouve ‘’un peu vilain’’ d’avoir trompé sa femme pour une histoire de q, et je pense la même chose que moi.

Bref, je me dis que c’est un accident de parcours, et que j’ai eu la lucidité de ne pas continuer. Aujourd’hui, je souffre mais je crois que la souffrance aurait été plus dure si on continue des mois et des mois comme cela était convenu !!! Et puis, mentir à tout le monde, je ne l’envisage pas

Je ne regrette rien mais j’aime ma vie, et mon mari aussi : il fait désormais parti de mon jardin secret. Je pense tout simplement qu’à un moment donné, la vie nous joue des tours auxquels on ne s’attendait pas et qu’il faut soit fuir, soit tenter de nouvelles expériences sans se brûler les ailes. Alors bon courage à tous et vivez à fond le moment présent, et surtout sans regret !!’’

 

 

Photo d’illustration

Commentaires Facebook