Accueil Life style

Elle refuse un traitement contre le cancer pour que son fils à naître puisse vivre

Elle refuse un traitement contre le cancer pour que son fils à naître puisse vivre | Benin Times

La plupart des parents feraient n’importe quoi pour leurs enfants. Cette maman a fait le sacrifice ultime pour que son enfant puisse venir au monde.

Souvent, les gens ne réalisent pas à quel point ils sont heureux. Tout le monde a des problèmes, mais la plupart d’entre nous n’ont jamais à prendre de décisions concernant la vie ou la mort de notre enfant.

Brianna Rawlings n’avait que dix-sept ans lorsqu’elle a dû faire ce choix. L’adolescente était à Sydney lorsqu’elle est tombée enceinte.

Même si elle n’avait pas prévu de devenir mère si tôt, elle était ravie quand elle a découvert qu’elle était enceinte, a déclaré Relieved. Tout ce qu’elle voulait, c’était une grossesse facile et parvenir à trouver un équilibre entre le fait d’être mère et sa future carrière. Mais malheureusement, cela n’a pas été possible.

Quatre mois après sa grossesse, les médecins ont découvert quelque chose de terrible. Brianna souffrait d’une forme de cancer très rare et agressive. Le diagnostic présenté à Brianna était un choix terrible : mettre fin à la grossesse pour tenter de guérir ou garder le bébé et n’avoir aucune chance de survie.

Aucun jeune de 17 ans ne devrait faire face à un choix aussi difficile. Mais c’était le cas pour elle. Brianna a indiqué qu’elle voulait donner au bébé une chance de naître. Elle souffrirait terriblement mais elle souhaitait que son bébé ait une chance de vivre.

Lire aussi  Elle a été violée pendant des mois par son mari après la naissance de leur fille

Les mois passèrent et les médecins firent de leur mieux pour Brianna. Elle devenait de plus en plus faible, mais elle était déterminée à voir son enfant naître.

Au moment de l’accouchement, les médecins ont découvert que Brianna souffrait d’une grave infection du sang. Ils ont pris une décision radicale : provoquer la naissance et faire sortir le bébé le plus rapidement possible. Brianna a subi une césarienne qui a été un succès.

Kyden, le fils de Brianna, était allongé dans les bras de sa mère pendant qu’elle le regardait avec fierté.

Mais il y a eu de terribles complications. Kyden avait contracté l’infection du sang de sa mère. Chaque jour, les médecins faisaient ce qu’ils pouvaient pour le pauvre bébé. Mais à la fin, Kyden est décédé. Il n’avait que 12 jours.

Brianna a dit que ces jours avec son fils ont été les 12 meilleurs de sa vie. Immédiatement après sa naissance, Brianna a de nouveau été soignée pour son cancer.

Cependant, l’état de santé de la jeune femme empirait. Sa famille était désespérée. Son frère a même offert sa moelle osseuse, mais les médecins ont expliqué que malheureusement cela ne marcherait pas.

Lire aussi  Michel, 69 ans, a aidé sa femme à être euthanasiée en Suisse : ``C`était le seul moyen d`échapper à l`enfer qu`était devenue sa vie``  

Le dernier espoir de l’adolescente était un traitement expérimental et coûteux. Personne ne savait quels seraient les résultats. Et cela coûterait environ 2000 euros pour les trois semaines de traitement.

Dans une tentative désespérée de collecter des fonds, la famille a créé une page GoFundMe. Touché par l’histoire de Brianna, le public a fait un don massif.

Bientôt, la famille eut assez d’argent pour commencer le traitement. Elle a reçu les premières injections. Mais c’était trop tard. Quelques mois après la mort de son fils, Brianna est décédée.

Sa famille a publié cette triste nouvelle sur les réseaux sociaux et a annoncé que Brianna était réunie désormais avec Kyden. Malgré leur profond chagrin, ils trouvaient un peu de réconfort dans le fait de savoir qu’elle ne souffrait plus.

La terrible souffrance de Brianna a fait beaucoup de bruit. Tellement que cela a provoqué une augmentation des fonds pour la recherche sur les cancers rares et leur traitement.

Bien que le voyage de Brianna se soit terminé tragédiquement, elle resta déterminée jusqu’à ses dernières secondes et a indiqué que si elle devait recommencer, elle ferait exactement pareil.

Commentaires Facebook