Accueil Justice

Affaire Toboula : Ruse ou impartialité du gouvernement ?

1

Patrice Talon vient par le décision portant limogeage de deux de ses collaborateurs, que sont Modeste Toboula et Barnabé Dassigli, montrer qu’il ne laissera personne abuser de ses fonctions ou pire encore, faire de la corruption.

Depuis qu’il a accédé au pouvoir, le président de la république fait de la lutte contre la corruption, son quotidien. Et en limogeant ses deux forces de son entourage, il prouve qu’il ne laissera personne traîné le peuple dans la merde, même si c’est un proche. Si longtemps la lutte était penché sur les opposants, les donnes ont changé désormais. Malheur à quiconque qui s’y frotte.

Le gouvernement de la rupture a été longtemps critiqué et traité d’acaharnement contre l’opposition. Mais en limogeant Modeste Toboula, ex-préfet du Littoral et Barnabé Dassigli, ancien ministre de la décentralisation, Patrice Talon vient de faire preuve d’impartialité. Et désormais, certains auront du mal à aborder ce sujet qui était sur les langues. Il ne ne pardonnera pas, qaun il s’agit de corruption, de mauvaise gouvernance et de dilapidation des ressources publiques.

Juste que pour certains, c’est la partie ruse du gouvernement qui commence. Une manière d’enrôler la population dans son camp en jouant au gentil surtout quand on sait qui était Toboula. Pour eux, Toboula est juste un cobaye. Et pour montrer qu’ils ont tort, le gouvernement devrait frapper encore plus fort dans son camp. Et cela passe l’affaire Maria-Gléta, machines agricoles, PPEAII dont les concernés sont bien autour de lui.

Commentaires Facebook

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here