Accueil International

Un réseau de sorciers démantelé suite à la mort mystérieusement de ce jeune : La victime a elle même désigné ses meurtriers (Les faits)

Un réseau de sorciers démantelé suite à la mort mystérieusement de ce jeune : La victime a elle même désigné ses meurtriers (Les faits) | Benin Times
Un réseau de sorciers démantelé suite à la mort mystérieusement de ce jeune : La victime a elle même désigné ses meurtriers (Les faits)

Le jeune Angoua Brou François avait été retrouvé mort dans des toilettes à Kregbé.

Alors que ses proches pensaient à un arrêt cardiaque, son cadavre lui, a “parlé”, non pas à travers une autopsie, mais une transe.

Des échauffourées ont éclaté lors des funérailles d’un jeune à Krégbé, Angoua Brou Marcel, samedi, dans le département d’Arrah. Selon les témoignages, une personne est entrée en transe vendredi au cours de la levée du corps, alors que des voix s’élevaient parmi les amis du disparu pour évoquer une mort suspecte.

La personne entrée en transe a déclaré être possédée par l’esprit du mort qui réclamait justice. Elle a alors désigné trois personnes bien connues dans cette petite ville, comme responsables de la mort du jeune Angoua. La foule en colère s’est alors lancée à leurs recherches et les a retrouvées.

Alors que l’on s’attendait à ce que ceux-ci rejettent les accusations, les trois meurtriers présumés appréhendées ont alors désigné un homme, présumé commanditaire, qui les aurait envoyées. La maison de ce dernier a été incendiée par les jeunes du village. Le calme est revenu après l’intervention des forces de l’ordre. Le jeune Angoua Brou avait été trouvé mort dans les toilettes le jeudi 13 juin suite à un malaise.

Lire aussi  Un nouveau cas d'Ebola confirmé à Goma
Le jeune Angoua Brou François avait été retrouvé mort dans des toilettes à Kregbé.
Alors que ses proches pensaient à un arrêt cardiaque, son cadavre lui, a “parlé”, non pas à travers une autopsie, mais une transe.

Des échauffourées ont éclaté lors des funérailles d’un jeune à Krégbé, Angoua Brou Marcel, samedi, dans le département d’Arrah. Selon les témoignages, une personne est entrée en transe vendredi au cours de la levée du corps, alors que des voix s’élevaient parmi les amis du disparu pour évoquer une mort suspecte.

Lire aussi  Manifestations en Algérie : 9e vendredi consécutif de pression sur le régime

La personne entrée en transe a déclaré être possédée par l’esprit du mort qui réclamait justice. Elle a alors désigné trois personnes bien connues dans cette petite ville, comme responsables de la mort du jeune Angoua. La foule en colère s’est alors lancée à leurs recherches et les a retrouvées.

Alors que l’on s’attendait à ce que ceux-ci rejettent les accusations, les trois meurtriers présumés appréhendées ont alors désigné un homme, présumé commanditaire, qui les aurait envoyées. La maison de ce dernier a été incendiée par les jeunes du village. Le calme est revenu après l’intervention des forces de l’ordre. Le jeune Angoua Brou avait été trouvé mort dans les toilettes le jeudi 13 juin suite à un malaise.

Source : Rumeurs d’Abidjan.net

Cet article a été relayé par un programme informatique. Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook