Home International Un gendarme de l’escadron d’Aboisso se donne la mort avec son arme

Un gendarme de l’escadron d’Aboisso se donne la mort avec son arme

Un gendarme de l'escadron d'Aboisso se donne la mort avec son arme | Benin Times
Un gendarme de l'escadron d'Aboisso se donne la mort avec son arme

Le maréchal des logis Kayo Yves Odilon est décédé il y a peu. Ce dernier s’est donné la mort le vendredi 18 octobre 2019 aux premières heures en se mettant une balle. Ses collègues de l’escadron d’Aboisso où il y était n’arrivent toujours pas à oublier ce drame.

Selon de sources concordantes, indique linfdrome, « il est un peu plus de 5h, lorsqu’un coup de kalachnikov est entendu à l’intérieur du local du service où Mdl Kayo Yves était au sein de l’escadron d’Aboisso ». Aussitôt, ses collègues se sont dépêchés pur voir ce qui se passe. Mais malheureusement, il s’est déjà donné la mort avec son arme de dotation.

Après le drame, plusieurs questions fusent. Pourquoi ferait-il ça ?

Mais rappelons déjà qu’avant lui, c’est Mdl Modi Jaurès qui s’est donné la mort, le lundi 1er avril 2019 au sein de l’école de gendarmerie de Toroguhé (Daloa). Revenant sur le cas actuel, il se pourrait que ce dernier a laissé plusieurs messages pour en dire un peu plus sur sa situation actuelle. D’après les faits, il serait dans une situation très compliquée. En effet, indique le même média, « depuis 5h, selon des sources concordantes, Mdl Kayo a fait plusieurs enregistrements audio et vidéo pour expliquer un certain nombre de difficultés qu’il rencontrerait dans sa vie familiale que professionnelle. Selon ses collègues de la même promotion (2009-2011), qui se trouve dans un groupe WhatsApp et Facebook, Mdl Kayo a fait parvenir plusieurs messages ».

Lire aussi  Bénin - Élection Miss : Carmel Séphora Lainé, nouvelle ambassadrice de la beauté estudiantine

Et dans l’une des vidéos qui fait fort chez les gendarmes, il parle de ses déboires avec l’un de ses chefs hiérarchiques. On ne sait par comment c’est arrivé, mais Mdl Kayo aurait contracté une importante somme auprès de son supérieur qui tenait absolument à entrer en possession de son argent. Sans oublier la pression de certains proches qui ont vraiment éclaté l’ambiance de Kayo.

Lire aussi  Bénin : planning de la signature de contrat pour les enseignants ACE 2016

Il a aussi passé des coups de fil pour parler de ses messages. Certains de ses interlocuteurs ont noté des propos désespérants. Ils ont essayé de le ramener à la raison mais il ne voulait rien entendre. Finalement, il s’est donné la mort. Mais déjà, la brigade de gendarmerie d’Aboisso a ouvert aussitôt une enquête pour élucider ce drame.

Commentaires Facebook