Accueil International

Un chroniqueur de Télématin viré, dénonce « agressions », « pressions » et « chantage »

Un chroniqueur de Télématin viré, dénonce
Un chroniqueur de Télématin viré, dénonce "agressions", "pressions" et "chantage"

Annoncé le mardi 10 septembre 2019 sur Facebook, le chroniqueur Jean-Philippe Viaud viré de « Télématin » crie sa colère et sa volonté d’attaquer France Télévisions. Il explique pourquoi.

Il a expliqué qu’à la suite « d’inacceptables propositions suivies d’une annonce de fin de collaboration en quelques mots« , il souhaitait « demander réparation en saisissant les institutions juridiques compétentes« . Le désormais ancien chroniqueur a spécifié qu’il avait des contrats précaires d’intermittent du spectacle à signer chaque mois. Même s’il se retrouve aujourd’hui sans emploi, il est heureux de ne plus avoir à subir « les anxiétés, pressions, intimidations, agressions verbales ou physiques, discriminations, chantages, incompétences, abus de pouvoir, indifférences.« 

Lire aussi  Bénin-sécurité routière : Les écrans vidéos désormais interdits dans les véhicules

« Après avoir interviewé quelque 2 800 artistes pour leurs créations filmées et présentées dans 1432 chroniques choisies parmi près de 5 000 œuvres vues ou lues, après avoir signé plus de 630 contrats précaires, le numéro 1433, de la chronique ‘Spectacles’ de Télématin sur France 2, ne verra plus le jour… Clap de fin. Rideau« , a tout d’abord écrit Jean Philippe Viaud.

Jean-Philippe Viaud compte faire la lumière sur sa situation afin que tous ceux qui sont dans une situation semblable ne subissent pas le même traitement. « Merci à toutes et à tous, pour ces heureux moments d’exception, partagés semaine après semaine. Être au service de tous les publics et leur donner envie chaque semaine d’aller applaudir le spectacle vivant, fut un réel plaisir. Amitiés.

 NB: Pour info: Depuis juillet, à ce jour, je n’ai reçu aucun message, ou appel, émanant de la production de Télématin ou de Frtv en général.

Commentaires Facebook