Accueil International

RDC : proposé par Kabila, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, nommé Premier ministre

RDC : proposé par Kabila, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, nommé Premier ministre
RDC : proposé par Kabila, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, nommé Premier ministre

Après quatre mois d’attente, le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a nommé un Premier ministre au profil très singulier: il a été proposé par son prédécesseur Joseph Kabila pour former un gouvernement de coalition.

Le Premier ministre s’appelle Sylvestre Ilunga Ilunkamba, il est âgé de 78 ans d’après son entourage. Il a été nommé en vertu de “l’accord politique” entre les coalitions de MM. Tshisekedi et Kabila, a déclaré le porte-parole du chef de l’Etat.

Devant la presse, le nouveau Premier ministre a remercié le chef de l’Etat et son prédécesseur Joseph Kabila, “qui m’a proposé comme Premier ministre en m’assurant de sa confiance”.

“Je considère ma nomination comme une lourde responsabilité en ce moment crucial de l’Histoire de notre pays”, a-t-il ajouté.

M. Ilunga Ilunkamba était jusqu’à présent en retrait de la vie politique à la tête de la Société nationale des chemins de fer congolais (SNCC).

Ce docteur en sciences économiques a été quatre fois vice-ministre et deux fois ministre au Plan et aux Finances, selon la présidence, qui a dû rafraîchir la mémoire des Congolais: il a commencé sa carrière à l’époque de l’ex-dictateur Mobutu Sese Seko (1965-1997).

Ce vieux routier doit faire le trait d’union entre M. Tshisekedi, proclamé vainqueur de l’élection présidentielle, et M. Kabila, qui conserve tous les autres leviers du pouvoir, à commencer par une large majorité au Parlement.

Il doit maintenant former un gouvernement où les partisans de M. Kabila devraient être majoritaires, puis solliciter la confiance de l’Assemblée nationale.

Le coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise (NSCC), Jonas Tshiombela, s’est réjoui du profil du nouveau Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

“Nous avons pris bonne note de la nomination du nouveau Premier ministre qui n’est pas assez connu sur les questions de crime économique, de violation des droits de l’homme. Apparemment, il me semble être un technicien. Nous attendons très rapidement la mise en place du gouvernement avec des contrats de performance pour lui faire l’indication de ce qu’il pense faire de ce pays dans le cadre du programme du chef de l’Etat”, a déclaré Jonas Tshiombela.

Il estime que la coalition FCC (Front Commun pour le Congo)-CACH (Cap pour le changement) a un défi à relever au regard de la gestion du pays par l’ancien régime.

“Tout ce que nous savons, il y a eu des tractations. Le chef de l’Etat s’en tenait à un certain profil et que les membres du FCC avaient aussi leurs ambitions. Mais ils sont arrivés à ce compromis qui est acceptable. Ça inaugure quand même leur cohabitation. Les Congolais attendent beaucoup d’eux, compte tenu du passé, de gestion des membres du FCC. Voilà pourquoi, il y a beaucoup de doute, ils ont encore du chemin à faire, beaucoup de choses à démontrer au niveau de l’opinion pour que nous puissions faire foi dans la suite. C’est un défi pour eux à relever qui reste une inquiétude pour la communauté”, a-t-il ajouté.


Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Benin 24 ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook