Accueil International

« Personne ne mérite d’être milliardaire », Mark Zuckerberg

"Personne ne mérite d'être milliardaire", Mark Zuckerberg

Alors que le candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders fait régulièrement part de son désir d’élever de façon considérable les taxes sur les fortunes des milliardaires en vue des élections présidentielles 2020, son discours a reçu le surprenant soutien de l’un d’entre eux. En effet, Mark Zuckerberg, patron du géant Facebook, a déclaré que, selon lui, personne ne méritait réellement de posséder une fortune de milliardaire.

Alors que le candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders fait régulièrement part de son désir d’élever de façon considérable les taxes sur les fortunes des milliardaires en vue des élections présidentielles 2020, son discours a reçu le surprenant soutien de l’un d’entre eux. En effet, Mark Zuckerberg, patron du géant Facebook, a déclaré que, selon lui, personne ne méritait réellement de posséder une fortune de milliardaire. Une position surprenante C’est lors des questions/réponses annuelles au sein de l’entreprise Facebook que Mark Zuckerberg s’est exprimé sur les impôts concernant les personnes milliardaires. Interrogé sur la position du sénateur américain, Mark Zuckerberg s’est aligné sur les propos de Bernie Sanders, en déclarant notamment que « personne ne mérite d’être milliardaire«. Une déclaration qui en a surpris plus d’un, surtout lorsque l’on sait que le PDG de Facebook, âgé de 35 ans, est propriétaire d’un imposant capital de 66,6 milliards de dollars américains (environ 67 milliards d’euros).

« Je pense qu’il est normal d’être récompensé lorsque vous faites quelque chose de bien, mais que passé un certain seuil, la richesse accumulée peut être considérée comme déraisonnable. Je pense que passé un certain montant, personne ne mérite de posséder autant d’argent », a-t-il déclaré en réponse à une question posée par l’un des employés de Facebook. Grand philanthrope, Mark Zuckerberg s’est notamment engagé à donner 99 % de ses actions Facebook à des associations caritatives à la naissance de sa fille. Malgré sa position de généreux donateur, il a également nuancé la notion de philanthropie, tout particulièrement dans le domaine scientifique. « Nous finançons la science par exemple, mais est-il juste qu’un petit groupe de personnes fortunées choisisse, dans une certaine mesure, les projets scientifiques sur lesquels se concentrer ? Je n’ai pas la réponse à cette question. »

Facebook mis en danger par les élections 2020 ? Cette prise de position politique n’est pas forcément anodine chez le PDG de Facebook. En effet, celui-ci aurait tout intérêt à soutenir la candidature de Bernie Sanders pour représenter le parti démocrate : il s’oppose à Elizabeth Warren, dont la position envers les GAFA (Google, Facebook, Amazon…) est loin d’être tendre. Cette dernière a en effet annoncé en mars vouloir « démanteler » ces entreprises qu’elle juge toutes-puissantes, en annulant notamment certaines acquisitions majeures par ces entreprises (comme Instagram par Facebook), en interdisant à leurs propriétaires de vendre leurs produits sur leur propre plateforme (Google Glass pour Google, Amazon Basics pour Amazon), mais également en obligeant ces firmes à être désignées comme étant des « plateformes de service public ».

Sur un document audio ayant fuité, Mark Zuckerberg s’exprime au sujet d’Elizabeth Warren, confirmant à ses employés que la perspective de la voir élue pourrait « craindre » pour Facebook, au vu de sa volonté de mettre un terme à la toute-puissance de ces multinationales tech. Il a cependant confirmé sa volonté de se battre si c’était le cas, notamment en passant par le biais de la justice pour garder la main sur l’intégralité du capital de l’entreprise, ainsi que sur les nombreuses applications dans lesquelles il a récemment investi…

Source : dailygeekshow.com

Commentaires Facebook
Lire aussi  RDC : Jean-Pierre Bemba annonce un nouveau retour à Kinshasa