Home International People : Meghan Markle se confie sur sa triste vie dans...

People : Meghan Markle se confie sur sa triste vie dans la famille royale

People :  Meghan Markle se confie sur sa triste vie dans la famille royale | Benin Times
People : Meghan Markle se confie sur sa triste vie dans la famille royale

La vie au sein de la famille royale de Meghan Markle n’est pas celle dont rêve certaines filles de son genre. Cette dernière ne supporte plus vraiment l’attention constante des médias sur son couple et plus particulièrement sur elle-même.

Dans un documentaire diffusé par la chaîne britannique ITV, Meghan Markle s’est prononcé suer le sujet. Dimanche 20 octobre, la chaîne britannique ITV a diffusé un documentaire exclusif sur le voyage de Meghan Markle et du prince Harry en Afrique du Sud. Un reportage qui s’est voulu également plus intime puisque la duchesse du Sussex s’est confiée avec honnêteté sur les conséquences des critiques sur son moral.

En effet, depuis qu’elle a intégré la famille royale, Meghan Markle est pointée du doigt pour mille et une raisons, au point d’avoir même été l’objet d’une pétition. Interviewée par Tom Bradby, l’ancienne actrice de la série Suits a confié comment tout cela l’a bouleversé durant sa grossesse et continue de le faire :

Lire aussi  Bénin-Débordement du fleuve Mono : les habitants d'Athiémé obligés de libérer les lieux

Écoutez, chaque
femme, spécialement lorsqu’elles sont enceintes, est vraiment vulnérable. C’est
ce qui a rendu les choses encore plus difficiles, surtout quand vous avez en plus
un nouveau-né, vous voyez ? Pour une femme, ça fait beaucoup. En particulier si
vous ajoutez tout cela en plus du fait d’essayer d’être une jeune maman ou une
jeune mariée. Mais merci de m’avoir demandé, parce qu’il n’y a pas beaucoup de
personnes qui me demandent si je vais bien. C’est quelque chose de très réel à
supporter en coulisses.”
, a-t-elle avoué avant d’aller plus loin.

En toute
honnêteté, déclare-t-elle, cela fait un bon moment que je dis à ‘H’ – c’est
comme ça que je l’appelle [Harry] – que cela ne suffit pas de survivre à
quelque chose, ce n’est pas une raison de vivre. Il faut s’épanouir. Il faut se
sentir heureux et je crois que j’ai vraiment essayé d’adopter cette sensibilité
britannique toute flegmatique. J’ai essayé, j’ai vraiment essayé, mais je crois
que ce que cela provoque à l’intérieur est sans doute véritablement nocif ; et
la chose la plus importante dont j’ai conscience, c’est que je n’ai jamais
pensé que ce serait facile, mais j’ai pensé que ce serait juste et c’est à cela
qu’il est difficile de se faire, mais je prends chaque jour l’un après
l’autre.”

Commentaires Facebook