Accueil International

People : Aya Nakamura traduite en justice

People : Aya Nakamura traduite en justice | Benin Times
People : Aya Nakamura traduite en justice

Wanda Peeps, après avoir été
publiquement accusée d’avoir plagié le travail d’un styliste connu sous le
pseudonyme de Kyo Jino, Aya Nakamura va devoir s’expliquer devant la justice.
Quand les problèmes te rattrapent…

Débutée il y a quelques mois sur les réseaux sociaux, l’affaire de plagiat au cœur de laquelle est impliquée Aya Nakamura vient de prendre une toute autre tournure Wanda People. Le styliste Kyo Jino de son vrai nom Ibrahim Coulibaly, a assigné en justice la nouvelle star de la pop urbaine française pour « Parasitisme », devant le Tribunal de Grande Instance de Nanterre. En d’autres termes, il l’accuse d’avoir volé ses idées.

Dans les faits, tout commence en décembre 2018 quand le styliste collabore avec Aya Nakamura pour lui créer un moodboard, une planche de tendances censée représenter plusieurs idées de styles et de tenues vestimentaires qu’il avait imaginées pour elle. Il y a eu ensuite une séance de shooting d’Aya Nakamura dans les créations de Kyo Jino.

Mais plus tard, en avril dernier et sans qu’on l’informe de quoique ce soit, grande est la surprise de Kyo Jino lorsqu’il découvre le clip « Pookie » d’Aya Nakamura et qu’il constate que les tenues qu’elle porte ressemblent énormément à celles de son moodboard. Le gars pète aussitôt un plomb sur les réseaux sociaux.

« C’est dégueulasse quoi ! Voler le moodboard
que je t’avais fait pour le filer à ton équipe pour refaire ma direction
artistique sur ton dernier clip Pookie. Je crois que je rêve ! Juste dégoûté
par cette industrie. Je suis d’autant plus choqué que tu fasses ça à un frère
noir
. », avait-il écrit sur Instagram.

Et à Aya
Nakamura de répondre grossièrement : « Les
idées appartiennent à ceux qui les réalisent #AurevoirMerci 
». Puis de
poursuivre dans un tweet qu’elle supprima plus tard disant : « T’invente pas une life parce que j’ai pas
validé ton taf, et puis si ce que tu dis est vrai, arrête de pleurer sur les
réseaux et PORTE PLAINTE et on verra.
»

Prenant au mot la chanteuse, Kyo Jino a donc agi en conséquence. Après une mise en demeure de payer de 50 000 euros restée lettre morte (38 millions de FCFA), le styliste a décidé d’assigner Aya Nakamura en justice, adressant une assignation à Totem Production, le tourneur de la chanteuse. Mais l’adresse du tourneur n’étant pas le domicile d’Aya, son avocate affirme que sa cliente et elle ne sont au courant d’aucune mise en cause.

Eh haa… que
pensez-vous de cette affaire Wanda People ?

C.B.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Je wanda ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook