Accueil International

People : « Adolescente, je voulais avoir la peau claire », Lupita Nyong’o avoue s’être décapée quand elle était plus jeune

People : « Adolescente, je voulais avoir la peau claire », Lupita Nyong’o avoue s’être décapée quand elle était plus jeune | Benin Times
People : « Adolescente, je voulais avoir la peau claire », Lupita Nyong’o avoue s’être décapée quand elle était plus jeune

Wanda People, célébrité ou pas, il peut arriver à n’importe qui de se sentir complexé. Parce que son teint noir foncé ne lui plaisait pas dans sa jeunesse, l’actrice Lupita Nyong’o vient de révéler avoir eu recours au décapage pour s’en débarrasser. Un choix qu’elle reconnaît aujourd’hui comme “stupide”.

Lupita Nyong’o a pris la parole au micro d’Emily Maitlis sur la chaîne BBC Newsnight, pour faire des révélations sur son adolescence passée au Kenya, son pays natal. Une période qu’elle a mal vécu du fait des critiques qu’elle recevait constamment sur sa couleur de peau jugée trop sombre comparée à celle de sa sœur qui elle, avait un teint clair.

” J’avais une sœur plus jeune, née cinq ans après moi. Elle était beaucoup plus claire et tout le monde la surnommait « jolie ou belle ». Elle était louée pour la clarté de sa peau. Je ne me souviens pas d’avoir été une fois félicitée pour l’obscurité dans la mienne.”, a déclaré l’actrice oscarisée.

Lire aussi  Washington appelle le Tchad au respect des libertés

La femme de 36 ans a ajouté qu’on lui avait également refusé un rôle dans son pays à cause sa peau trop foncée : “Une fois, j’ai auditionné pour un rôle à la télévision au Kenya et on m’a dit que j’étais trop sombre pour passer à la télé”.

C’est cet ensemble de choses qui l’aurait poussé à utiliser des produits éclaircissants afin d’avoir un teint plus coloré, même si par la suite elle a compris que cela ne lui servait à rien.

” J’ai définitivement grandi mal à l’aise avec la couleur de ma peau parce que je me sentais comme si le monde autour de moi voulait m’attribuer une peau plus claire. Je me suis dit, je ne suis pas digne. J’ai utilisé toute sorte de produits pour faire du colorisme. Adolescente, je voulais avoir une peau claire” a avoué la star de Black Panther.

Avant d’ajouter : “Mais au bout de quelques mois, j’ai compris que c’était stupide. Je suis qui je suis, je ne vais pas changer ma peau pour faire plaisir à d’autres”.

Au final, Lupita Nyong’o considère que même en étant un même peuple, du moment où les personnes ayant des tons de peau plus clairs ont des traitements de faveur au détriment de celles avec un ton de peau plus foncé, c’est du racisme.

Lire aussi  Trois braconniers nigérians écroués au Niger

“Le colorisme est né du racisme. C’est la fille du racisme. Ainsi, dans un monde qui récompense une peau plus claire sur une peau plus sombre, cela devient alors du racisme même chez les personnes d’une même communauté. C’est ce traitement préférentiel réservé aux personnes à la peau plus claire qui très lié au racisme”, a conclu celle qui a remercié Beyoncé pour l’avoir citer dans son titre Brown Skin girl.

S.M.

Source: Je wanda

Commentaires Facebook