Accueil International

News : “S3x For Grades”, le documentaire sur les enseignants africains qui échangent des bonnes notes contre du sexe !

News : “S3x For Grades”, le documentaire sur les enseignants africains qui échangent des bonnes notes contre du sexe ! | Benin Times
News : “Sex For Grades”, le documentaire sur les enseignants africains qui échangent des bonnes notes contre du sexe !

Wanda People, BBC
Africa vient de publier un incroyable rapport d’investigation. Le média a mené
une enquête sur le harcèlement sexuel dans des universités Nigériane et Ghanéenne
qui, après diffusion, suscite indignations, menaces et licenciements.

BBC Africa a présenté le 7 octobre 2019 un documentaire
choc, dévoilant des cas inquiétants où des professeurs d’universités
réclamaient des faveurs sexuelles d’étudiantes contre de bonnes notes. Filmé en
caméra cachée, le reportage ciblait deux universités, une au Nigeria et l’autre
au Ghana.

La présentation du documentaire a permis de dévoiler l’identité des personnes incriminées dans l’affaire. Il s’agit des enseignants Paul Kwame Butakor du Ghana et de Boniface Igbeneghu du Nigeria. À travers le documentaire, l’une des victimes révèle les différentes situations où les professeurs ont exigé des faveurs sexuelles à des étudiantes sans défense.

Dans une vidéo filmée à son insue, on peut d’ailleurs clairement identifier Boniface Igbeneghu, conférencier à l’Université de Lagos au Nigéria et pasteur, harcelant sexuellement une jeune fille de 17 ans.

Après la diffusion, l’église Foursquare, où le conférencier était pasteur, a déclaré dans un communiqué qu’elle ne tolérait pas l’inconduite sexuelle et s’était distancée du comportement présumé du Dr Igbeneghu. Plus tard lundi, l’université de Lagos a également annoncé la suspension de son enseignant.

Lire aussi  Un chien ‘porte plainte’ contre sa maîtresse

Pour ce qui est de Kwame Butakor, l’Université ghanéenne où
il enseigne a nié catégoriquement la protection du personnel ou des étudiants
qui se sont livrés au harcèlement sexuel, déclarant qu’elle enquêtera sur ceux
qui sont nommés dans le rapport.

Sur les réseaux sociaux, le documentaire a suscité une vague
de soutiens chez les internautes qui ont félicité la BBC pour le travail
effectué. Le hashtag #SexForGrades demeurent encore en tendance sur le Twitter
des pays indexés.

Kiki Mordi, la journaliste BBC qui a mené l’enquête, s’est
livré sur ce reportage pour lequel elle avoue avoir reçu de nombreuses menaces :

Lire aussi  Le Gabon va examiner « à froid » sa coopération avec l’UE après la résolution du Parlement européen

« Le plus grand
objectif de ce travail était d’être plus fort que l’agresseur, car le
harcèlement sexuel est très fort. Je voulais qu’il soit réduit au silence. Je
suis heureuse que beaucoup de choses aient déjà changé depuis la sortie du
documentaire et je peux vous confirmer qu’un des conférenciers de l’université
de Lagos surpris en train de harceler sexuellement une future étudiante a été
renvoyé par l’institution. Je crois que ça ne s’arrête pas là jusqu’à ce qu’il
y ait une conviction. Nous devons briser cette culture de l’impunité »,
a-t-elle
à Sahara Reporter.

Au Nigéria et à Lagos comme au Cameroun, certains
professeurs d’Universités se livrent au chantage du sexe contre de bonnes notes.
Alors Wanda Peeps que vous soyez victimes ou témoins, dénoncez ces actes
infâmes pour faire cesser l’engrenage.

Le documentaire BBC à regarder en intégralité plus bas.

C.B.

Source: Je wanda

Commentaires Facebook