Home International Malawi : après son élection, Lazarus Chakwera prête serment

Malawi : après son élection, Lazarus Chakwera prête serment

Malawi : après son élection, Lazarus Chakwera prête serment
Malawi : après son élection, Lazarus Chakwera prête serment

Mardi 23 juin, les citoyens du Malawi étaient aux urnes pour élire leur président, après l’élection contestée de 2019. Suite à cela, c’est l’opposant Lazarus Chakwera qui est déclaré vainqueur. Et il prête serment dimanche à Lilongwe, la capitale malawite.

À l’issue du scrutin du mardi 23 juin, c’est le leader de l’opposition, Lazarus Chakwera dont la victoire a été confirmée samedi par la Commission électorale qui est proclamé vainqueur. En effet, il entre officiellement dans sa nouvelle fonction de président de la république, dimanche 28 juin 2020.

Lire aussi  Coronavirus : le Malawi accusé d’importer des cadavres pour gonfler les chiffres de décès


Comme à l’accoutumée, le président nouvellement élu doit sacrifier à la tradition en prêtant serment conformément aux exigences constitutionnelles. Et c’est la ville de Lilongwe, la capitale malawite qui a servi de cadre à cette cérémonie. « Je jure solennellement de remplir les fonctions de président de la République du Malawi et de préserver et défendre la Constitution », a laissé entendre le nouveau président de 65 ans.

A en croire Chifundo Kachale, président de la Commission électorale (MEC), M. Chakwera s’en sort avec 58,57% des suffrages devant le président sortant, Peter Mutharika. Selon le président nouvellement élu, Chakwera, ce résultat montre combien le peuple malawite est prêt à voir changer le pays.

Lire aussi  Covid-19 : 400 cas suspects s’échappent d’un centre d’isolement au Malawi

Pour rappel, la Cour constitutionnelle malawite a invalidé l’élection présidentielle de 2019 qui a vu le président sortant, Peter Mutharika vainqueur en organisant cette nouvelle remportée par l’opposant Chakwera. Il faut noter que c’est la deuxième fois qu’un pays d’Afrique subsaharienne annule une élection présidentielle. Le Kenya avait fait pareil en 2017.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here