Accueil International

L’éducation sexuelle à l’école suscite des controverses

L'éducation sexuelle à l'école suscite des controverses | Benin Times
L'éducation sexuelle à l'école en Afrique suscite des controverses

L’éducation sexuelle se veut être une réalité dans les écoles africaines depuis quelques temps. Mais malgré les efforts fournis, le chemin à parcourir est difficile.

Le sexe à l’école, un sujet qui fait des remous dans les sociétés africaines. Certains pays d’Afrique ont accueilli sans grande difficulté les programmes de l’éducation sexuelle dans les écoles. C’est le cas de la Zambie. Ce programme est entré en vigueur en 2014. Dès lors, les cours dispensés communiquent sur un certain nombre de thèmes.

Il s’agit de la prévention du VIH, la santé sexuelle et reproductive, l’égalité des sexes, les relations et les droits de l’homme. L’objectif recherché est la santé sexuelle et reproductive des jeunes et adolescents zambiens et une meilleure santé en général. Par contre au Sénégal, la tentative d’introduire l’éducation sexuelle dans les écoles rencontre des oppositions. Quand bien même les sensibilisations n’ont pas manqué, les parents et leurs enfants ont du mal à parler de sexualité entre eux.

Lire aussi  Komi Koutché : "Patrice Talon n'est pas mon adversaire politique"

Le Sénégal demeure un pays conservateur où l’éducation sexuelle est restreinte. La sexualité de façon intime ne peut être abordée qu’entre adultes. Les croyances et les traditions l’ont régie avec des principes rigoureux. Au Tchad, c’est aussi le même cas.

Dans ces pays, beaucoup pense qu’éduquer sexuellement c’est pousser les jeunes à aller au sexe. Cette opinion est contraire à celle des religieux. D’ordinaire en Afrique, c’est au cours de SVT que les jeunes entendent parler de sexualité à l’école. Mais, les leçons apprises ne sont pas creusées, elles sont superficielles. Le Cameroun a tenté d’insérer dans le programme scolaire l’éducation sexuelle à la rentrée 2018.

Cependant, sur les réseaux sociaux beaucoup s’y sont opposés. Un manuel à aborder dans les programmes de la classe de 5ème a été qualifié « d’incitation aux déviances sexuelles« . Les défenseurs de cette thèse ont pointé du doigt le vocabulaire et les images sans équivoque sur la sexualité présents dans cet ouvrage. L’ouvrage est intitulé « L’excellence en Sciences« .

Lire aussi  Le vibrant hommage de Bill Clinton à Arafat DJ (vidéo)

Il aborde des pratiques ou tendances sexuelles comme le cunnilingus, la zoophilie, l’inceste, la sodomie ou encore la fellation. Les auteurs de ce livre disaient vouloir faire de « la prévention sur les mauvais comportements sexuels ». En dépit de ce tabou, certains jugent utile que les enfants soient éduqués sur la sexualité dans un monde qui change. Le défi est d’envergure. Il faudrait passer à des enseignements empreints des pudeurs locales mais adaptés aux réalités modernes et changeantes

Commentaires Facebook