Accueil International

Le sèche-cheveux : attention danger !

Le sèche-cheveux : attention danger !
Le sèche-cheveux : attention danger !

Le sèche-cheveux, plus connu sous le nom séchoir à cheveux est un appareil électromécanique conçu pour sécher les cheveux au moyen d’air chaud ou froid.

Un sèche-cheveux comprend principalement un moteur actionnant un mécanisme de soufflerie, et une résistance électrique, afin que l’air s’engouffrant d’un côté ressorte de l’autre avec une température supérieure.

Nous rencontrons de nos jours, deux principaux types de séchoirs à cheveux : le séchoir à main et le casque séchoir. Les premiers sont utilisés chez les particuliers comme dans les salons de coiffure, alors que les seconds sont quasiment exclusivement utilisés en salon, notamment pour activer les produits de coloration ou pour sécher une mise en plis.

Le bâti est généralement en plastique, mais on en trouve également avec une carrosserie en métal. L’usage de sèche-cheveux, comme de tous appareils électriques, dans les zones « 0 » et « 1 » est exclu des salles de bain. Les recommandations d’usage stipulent de ne jamais utiliser l’appareil les pieds dans l’eau. De plus, l’obstruction de l’entrée ou de la sortie d’air peut causer un échauffement dangereux des composants. Il ne faut jamais utiliser un sèche-cheveux quand il y a de l’orage.

Le sèche-cheveu : une chaleur directe sur les cheveux plus nuisible

Tout d’abord qu’appelle-t-on chaleur directe ? Il s’agit de la chaleur générée par les appareils de séchage (sèche-cheveu sans diffuseur) ou coiffants (de type fer à lisser ou à boucler, bigoudis chauffants etc.) qui sont en contact rapproché ou qui touchent les mèches de cheveux. La chaleur des sèche-cheveux, fers à lisser ou à boucler, a ainsi plus de chance d’abîmer les cheveux par les agressions thermiques qu’elle occasionne.

Utiliser ces appareils à basse température et un protecteur thermique réduit néanmoins les dommages capillaires subis.

Source : AfriqueFemme.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook