Home International La France approuve un projet de loi visant à réorganiser le Franc...

La France approuve un projet de loi visant à réorganiser le Franc CFA

La France approuve un projet de loi visant à réorganiser le Franc CFA
La France approuve un projet de loi visant à réorganiser le Franc CFA

Le gouvernement français a approuvé mercredi un projet de loi qui transformera le franc CFA de l’Afrique de l’Ouest en « Eco », une monnaie remaniée sans lien durable avec l’ancien souverain colonial de la région.

Le projet de loi, qui doit encore être approuvé par le Parlement, a été approuvé par le gouvernement, a déclaré la porte-parole Sibeth Ndiaye.

La refonte verra la monnaie, utilisée par plus d’une dizaine de pays, maintenir son taux de change fixe de 655,96 pour l’euro, et mettre un terme à la Banque de France détenant la moitié des réserves de la monnaie.

La monnaie est utilisée par le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Toutes sauf la Guinée-Bissau sont d’anciennes colonies françaises.

Sept autres membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont leurs propres monnaies, aucune n’est librement convertible, et des efforts sont en cours pour que tous adhèrent à la nouvelle Eco.

Lire aussi  France: Macron appelle à aborder le déconfinement avec «pragmatisme et bonne volonté»

Dans le cadre d’un accord avec la France, la réforme implique le « retrait de la gouvernance française » de tout aspect lié à la nouvelle monnaie, a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara en décembre.

Le franc CFA, créé en 1945, a été considéré par beaucoup comme un signe d’ingérence française dans ses anciennes colonies africaines, même après l’indépendance des pays.

Il était initialement rattaché au franc français, mais il est lié à l’euro depuis l’introduction de la monnaie de l’UE il y a deux décennies.

La Banque de France détient la moitié des réserves totales du franc CFA, mais la France ne fait pas d’argent sur sa gestion des dépôts, versant chaque année un taux d’intérêt plafond de 0,75% aux États membres.

Lire aussi  Le retour à la vie normale ne sera « probablement pas avant longtemps », Édouard Philippe

L’arrangement garantissait une convertibilité illimitée de francs CFA en euros et facilitait les transferts entre zones.

Des billets et des pièces de monnaie CFA ont été imprimés et frappés dans un établissement de la Banque de France dans la ville méridionale de Chamalieres.

Dans le cadre de l’accord de refonte, la France rompra ses liens institutionnels, se retirant du conseil d’administration et du comité de politique monétaire de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (CBWAS) et de la commission bancaire de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA).

La France conservera également son rôle de sauvegarde pour les huit pays de l’UMOA, en fournissant une garantie – sous forme de ligne de crédit – si la CBWAS fait face à une crise monétaire et a besoin d’euros.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here