Home International Guinée : Alpha Condé reporte les élections et le référendum sur la...

Guinée : Alpha Condé reporte les élections et le référendum sur la constitution mais prévient

Guinée : Alpha Condé reporte les élections et le référendum sur la constitution mais prévient | Benin Times
Guinée : Alpha Condé reporte les élections et le référendum sur la constitution mais prévient

Ce vendredi, le président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, a annoncé à la télévision, le report de deux semaines, les élections législatives et le référendum sur la Constitution. Cette décision vient après que celui-ci eut refusé de recevoir une délégation de la CEDEAO.

Alpha Condé va revoir son plan d’action. Le président de la Guinée a fait savoir en effet, qu’il va repousser la date des élections ainsi que celle du référendum sur la constitution. « La Guinée a été depuis 1958 le champion du panafricanisme. Nous savons les sacrifices que notre pays a consentis pour soutenir les mouvements de libération. (…) C’est par responsabilité nationale et sous-régionale que nous avons accepté un report léger de la date des élections ». Tels ont été les premiers mots d’Alpha Condé.

Lire aussi  Affrontements en Centrafrique: une dizaine de morts déjà à Bangui

En effet, les électeurs étaient appelés aux urnes des législatives en plus du référendum dans un contexte assez serré. La majorité de l’opposition appelle au boycott alors qu’Alpha Condé persistait sur sa seule ligne. « Ce n’est ni une capitulation ni une reculade », insiste-il.

Le report sera de « deux semaines », fait-il savoir, indiquant que la Cour Constitutionnelle sera consultée afin de valider cette décision.  « Je sais que beaucoup d’entre vous seront mécontents, déçus et révoltés. Mais la Guinée, qui était la patrie du panafricanisme, peut-elle s’isoler de ses frères? Nous disons non ! », poursuit-il.

Lire aussi  Soudan : quatre manifestants abattus lors d’un rassemblement

« Je persiste encore, et c’est important : ne seront concernés (par le scrutin à venir) que les partis qui sont déjà en compétition, c’est-à-dire qui sont en règle devant la Ceni, les partis déjà engagés dans la compétition électorale », précise Alpha Condé.

Commentaires Facebook