Home International «Gbagbo, Bédié et Soro détiennent l’arme fatale pour détruire le RHDP de...

«Gbagbo, Bédié et Soro détiennent l’arme fatale pour détruire le RHDP de Ouattara en octobre 2020»

«Gbagbo, Bédié et Soro détiennent l’arme fatale pour détruire le RHDP de Ouattara en octobre 2020» | Benin Times
«Gbagbo, Bédié et Soro détiennent l’arme fatale pour détruire le RHDP de Ouattara en octobre 2020»

Les ténors de la classe politique ivoirienne, Gbagbo, Bédié et Soro pourront faire tomber le régime de Ouattara lors des présidentielles de 2020 selon Franklin Nyamsi. Pour le Professeur agrégé de philosophie, le RHDP ne devrait pas pouvoir tenir face aux vétérans politiques qui forment l’opposition en Côte d’Ivoire.

Le Professeur agrégé de philosophie, analyste politique s’est prononcé par rapport à la situation politique du pays dirigé par le président Alassane Ouattara. A en croire Franklin Nyamsi, seuls Gbagbo, Bédié et Soro sont à la hauteur pour contrer efficacement le RHDP lors des prochains scrutins présidentiels d’Octobre 2020 en Côte d’Ivoire.

« L’ambition de Ouattara et de son clan est, ni plus, ni moins que celle-là. IL a commencé par concentrer les pouvoirs de l’Etat, en brisant les deux socles de l’Etat de droit : l’équilibre des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, mais aussi leur séparation. Comme l’ont en effet souligné les syndicats de magistrats et d’avocats en janvier 2019, la justice ivoirienne est aux ordres de Ouattara.

Comme l’a reconnu l’actuel chef du parlement ivoirien, Amadou Soumahoro dit Cimetière, sous sa législature les quatre volontés de l’exécutif seront faites au Parlement. Ensuite, Ouattara a saucissonné l’armée, la gendarmerie et la police par la montée en puissance de forces parallèles et surarmées, les Escadrons de la mort contrôlés directement par la Présidence de la République. Contrôlant la CEI, contrôlant la cour constitutionnelle et les médias d’Etat, il s’apprête donc, ni plus, ni moins qu’à proclamer son régime vainqueur des futures élection générale. Dans la tête de Ouattara, la capture durable de l’Etat de Côte d’Ivoire n’est plus donc qu’une question de mois.

Mais, il n’y a pas que Ouattara qui pense à la Côte d’Ivoire. Heureusement : les présidents Bédié, Gbagbo, Soro, à la tête des trois plus importantes formations politiques de l’opposition aujourd’hui, le PDCI-RDA, le FPI et GPS, mesurent désormais le poids immense de l’alternance démocratique imparable qui pèse sur leurs épaules. Un accord politique ferme, public et solennel entre ces trois forces de l’opposition ivoirienne signerait inéluctablement la défaite du régime RHDP à la prochaine élection présidentielle ivoirienne.

L’arme fatale de 2020, qu’on le veuille ou non, est entre les trois paires de mains de Laurent Koudou Gbagbo, Henri Konan Bédié et Guillaume Kigbafori Soro. L’intérêt général bien compris de la Côte d’Ivoire habiterait-il tout uniment ces trois hommes d’Etat que le projet de capture de l’Etat de Côte d’Ivoire par Alassane Ouattara serait immédiatement kaput, comme disent les Allemands.

Enfin, l’inconnue absolue de l’équation, avouons-le, c’est l’intrépide peuple de Côte d’Ivoire. On le sait par les sondages d’opinion internes et externes, ce peuple est dans son écrasante majorité, opposé au régime arrogant, corrompu, violent et mesquin d’Alassane Dramane Ouattara. Ce peuple ne veut pas voir Ouattara capturer l’Etat avec son clan. Mais cette opposition de principes a besoin de se traduire, dans les prochaines semaines et mois, en résistance pacifique et populaire, en union de pensée et d’action avec le leadership de l’opposition républicaine ivoirienne. Car la foi n’est rien sans les œuvres.

IL va falloir prendre le taureau du RHDP par les cornes et le reconduire dans les fosses de l’archaïsme politique le plus abscons. Le meeting du 15 février 2020 à Paris a annoncé heureusement ces couleurs prometteuses. C’est en effet lorsque les idées les plus lumineuses pénètrent les masses qu’elles se transforment en forces matérielles qui transforment positivement l’Histoire.  

Telle est l’alchimie à laquelle Générations et Peuples Solidaires, qui travaille à faire du peuple de Côte d’Ivoire l’acteur principal de sa propre émancipation politique, économique, socioculturelle et spirituelle, espère donner ses lettres de noblesse pour le bonheur de la nation africaine de nos espérances.

Non, Alassane Ouattara ne peut pas capturer l’Etat de Côte d’Ivoire, si nous travaillons ardemment à lui en ôter toute légitimité et toute capacité. Aide-toi, Peuple ivoirien, et le Ciel t’aidera ! Car il n’existe heureusement pas de serpent qui soit capable, en ce monde, d’avaler un éléphant ! »

Commentaires Facebook
Lire aussi  Une chèvre donne naissance à une créature à forme humaine