Accueil International

États Unis : Ils adoptent une tueuse pensant qu’elle était une fillette

États Unis : Ils adoptent une tueuse pensant qu'elle était une fillette | Benin Times
benintimes-etats-unis-il-adopte-une-tueuse-pensant-qu-elle-etait-une-fillette-01

Ils ont adopté une fillette, qui s’avère être en réalité une tueuse plus âgée. L’adoption peut aussi permettre à une personne, l’adoptant de transmettre son héritage car elle n’a pas d’enfant ou alors si les deux parents sont du même sexe, ils ont le droit d’adopter. Il peut aussi être question de la volonté de créer une famille.

L’adopté peut être un enfant mineur ou un majeur, un orphelin, l’enfant de son conjoint, ou un enfant abandonné volontairement ou retiré à ses parents par l’État (protection de l’enfance) ou illégalement par une personne (trafic d’enfants). Une adoption peut toutefois, virer à un cauchemar comme la famille de cette histoire.

Le Daily Mail rapporte l’histoire terrifiante d’une famille qui a subi des moments dignes d’un film d’Halloween en adoptant une fillette, du moins ce qu’il pensait.  » En 2010, Kristine et Michael Barnett, parents de trois enfants, décident d’adopter une fille d’origine ukrainienne.

La petite Natalia, âgée de 6 ans, avait l’apparence d’un enfant mais ses actes semblaient très étranges. Selon Kristine, leur fille adoptive était une naine qui faisait tout pour les détruire. En effet, Natalia aurait poussé sa mère contre une clôture électrique, versé de l’eau de javel dans son café et aurait même menacé de poignarder ses parents pendant leur sommeil.

Lire aussi  Nigeria : au moins huit femmes étranglées par de mystérieux «tueurs en série» dans le sud

Ce comportement n’étant pas digne d’un enfant, Kristine doutait de l’âge de sa fille adoptive. En outre, il semblerait que la fille avait ses menstruations et qu’elle jetait ses vêtements pleins de sang à la poubelle, pour les dissimuler.

La mère a également constaté que Natalia avait des poils pubiens, qu’elle utilisait un vocabulaire d’adolescente et qu’elle ne jouait jamais aux poupées. Les doutes des parents s’accentuaient alors jour après jour. Mais elle a tout de même tenté de gérer la situation, pensant que la fille avait des problèmes psychologiques.

De ce fait, les médecins ont décidé de placer Natalia dans une unité psychiatrique, révélant que la fille pouvait faire du mal à autrui. En effet, la patiente aurait avoué aux médecins qu’elle voulait tuer sa famille et qu’elle n’avait aucun remords à ce sujet.

Par ailleurs, le médecin de famille a révélé que la fille ne pouvait pas être née en 2003 et qu’il y avait une erreur sur l’âge qui figurait sur les documents d’adoption. Mais elle a tout de même tenté de gérer la situation, pensant que la fille avait des problèmes psychologiques.

Lire aussi  22 policiers d'une unité d'élite poursuivis au Nigeria

Kristine demande alors au médecin de famille de lui faire passer un test pour déterminer son âge réel. En évaluant la densité osseuse de la fillette, les résultats ont révélé qu’elle possédait la structure osseuse d’une personne d’au moins 14 ans. Certains médecins ayant jusqu’à avancer que Nathalie aurait en réalité au moins 28 ans, qu’elle souffrirait d’un arrêt de croissance biologique et qu’elle devait recevoir un traitement psychiatrique pour adulte.

Convaincue d’avoir été victime d’escroquerie, la mère de 45 ans abandonne alors Natalia dans un appartement loué pour une année. Après avoir fui au Canada, la famille a été accusée de négligence, d’abandon, et de falsification de documents. Néanmoins, les parents ont été libérés contre des cautions de 5500 et 5000 dollars. »

Cette histoire bien plus étrange qu’elle paraisse, fait soulever diverse opinion publique. Après ce scandale, après ses nombreuses allégations, Nathalie a été placée dans une autre famille d’accueil. Selon les dernières nouvelles, la fille serait en très bon état et épanouie.

Commentaires Facebook