Home International Double scrutin à Conakry : l’Allemagne lâche aussi Alpha Condé

Double scrutin à Conakry : l’Allemagne lâche aussi Alpha Condé

Double scrutin à Conakry : l’Allemagne lâche aussi Alpha Condé | Benin Times
Double scrutin à Conakry : l’Allemagne lâche aussi Alpha Condé

Après la France, c’est le tour de l’Allemagne de faire dos à Alpha Condé par rapport aux élections à Conakry. Le 22 mars dernier, le peuple guinéen était convié à un double scrutin boycotté par une grande partie de l’opposition.

Le président guinéen Alpha Condé semble d’avantage être isolé. L’Allemande vient aussi de lâcher le chef d’État de la Guinée Conakry. En effet, lors du double scrutin visant l’élection des députés et la validation ou non du projet de révision constitutionnel d’Alapha Condé, plusieurs scènes de violences meurtrières ont été observées. La majeur partie de l’opposition avait simplement boycotté ce scrutin qui a viré au drame.

Lire aussi  Boateng: «on m'a puni alors que j'allais voir mon fils qui est malade»

Face à ces événements, la France, soulignant l’absence d’observation régionale et internationale à l’occasion de ce double scrutin, a informé que « le caractère non inclusif de ces élections et non consensuel du fichier électoral, ainsi que le rôle joué par des éléments des forces de sécurité et de défense excédant la simple sécurisation du processus, n’ont pas permis la tenue d’élections crédibles et dont le résultat puisse être consensuel ».

« Profondément préoccupé par la situation en Guinée. L’Allemagne s’associe à la déclaration de la France », a renseigné Robert Dölger, Directeur régional pour l’Afrique subaérienne au bureau allemand des affaires étrangères. Aussi, à travers une déclaration rendue publique ce 24 mars, le Quai D’orsay a condamné les violences observées lors des scrutins, et indique que cela n’a rien de crédible.

Commentaires Facebook