Accueil International

Côte d’ivoire: Un corps habillé tire sur son chauffeur de Taxi à Yopougon Koweit

Côte d'ivoire: Un corps habillé tire sur son chauffeur de Taxi à Yopougon Koweit | Benin Times
Côte d'ivoire: Un corps habillé tire sur son chauffeur de Taxi à Yopougon Koweit

Songon, un corps habillé encore non identifié a tiré un coup sur un chauffeur de taxi communal en pleine activité. Blanchard Serge M’Léi, le chauffeur dont il s’agit se trouvait à Yopougon au carrefour Koweit.

Selon la victime, le corps habillé s’était pris de colère lorsqu’il l’a vu prendre par le carrefour Koweit. Il est sorti de son véhicule et a tiré une balle sur lui. Cet acte a failli entraîner à la mort le jeune chauffeur âgé de 26 ans. Heureusement Serge M’Léi été touché au tibia et a été emmené dans une clinique. Cette précision a été rapportée par Idriss Koné, le chauffeur du Taxi sous le numéro matricule 788JF01.

Lire aussi  Six candidats en Mauritanie pour succéder au président Aziz

Il a souligné qu’il est hors de danger. Les chauffeurs ont crié haut et fort que cet acte est une tentative d’assassinat. Ils se sont indignés et ont empêché tout passage de véhicules sur le tronçon carrefour Koweit-Carrefour Awa, depuis 20h. C’était en vue de dénoncer cette bavure de ce corps habillé sur son chauffeur en pleine activité.

Le corps habillé s’est enfui après avoir tiré à feu sur son chauffeur. Il a été rattrapé par un conducteur au carrefour Gandhi. Celui-ci était venu au secours du chauffeur touché par le coup de feu. Cependant, aussitôt le corps habillé a abandonné son véhicule et a disparu dans la nature.

Lire aussi  Israël : pour la première fois, le taux de fécondité des juives et des arabes est à égalité

Mais, les policiers affirment avoir confisqué l’arme de leur collègue. Souleymane Zerbo, le petit frère du propriétaire de Taxi communal de Yopougon suggère que leur chauffeur devenu invalide soit dédommagé et que ses soins médicaux soient pris en charge. Il en est de même de la réparation mécanique du taxi perforée par la balle. Il continue en disant « nous voulons également que justice soit rendue et que la loi soit appliquée dans cette affaire ».

Ce mardi matin, les conducteurs de véhicules et les forces de l’ordre se sont bagarrés a-t-on appris. Source AIP

Commentaires Facebook