Accueil International

Côte d’ivoire: Tiken Jah Fakoly dénonce une «Utopie», au lendemain des marches de protestations sociales

Côte d’ivoire: Tiken Jah Fakoly dénonce une «Utopie», au lendemain des marches de protestations sociales | Benin Times

Le Reggaeman Tiken Jah Fakoly, s’est offusqué devant l’attitude des gouvernants qui selon lui, n’ont que des « discours utopiques ». Tiken Jah Fakoly annonce à cet effet un nouveau single intitulé «Utopie ».

L’artiste a partagé quelques paroles de cette nouvelle chanson. Ce texte est vraisemblablement un appel à stopper les discours trompeurs. On ne veut « plus d’utopie » dira Tiken Jah Fakoly, « Ayez pitié » !

« Quand on apprend qu’on veut l’émergence avec des ministres bons à rien, prêt pour tout », c’est à croire qu’« il n’y a jamais eu de changement » soutient le Reggaeman engagé.

Lire aussi  La Chine va étendre le chemin de fer Tanzanie-Zambie au Rwanda, à la RD Congo, au Burundi et au Malawi

Fakoly ne mâche pas son propos et prévient contre les risques d’« une guerre de succession au sommet de l’Etat ».

Tout comme le Zouglouman Lago Paulin criait il y a quelques années, à l’endroit du régime déchu « On est fatigué », c’est autour de Tiken Jah Fakoly de fustiger le politique par ce cri de cœur atypique chez les ivoiriens.

La grogne sociale contre la cherté de la vie s’intensifie et les controverses liées aux votes à venir gagnent la société civile tout comme la classe politique.

Lire aussi  Comment Facebook est utilisé pour traquer et tuer des "gangsters" au Kenya

La sortie imminente de ce single dénonciateur a bénéficié de nombreuses critiques de la part des internautes. Pour ceux qui le trouvent proche du pouvoir actuel, ils attendent plus de poigne de sa part mais les déçus dudit régime félicitent l’initiative et estiment que rien n’est perdu.

Tiken Jah offrira plusieurs prestations au Paleo Festival à Lausanne en Suisse ce jeudi 21 juillet 2016. Les premières notes musicales du titre «Utopie » pourraient y être fredonnées.

Avec Koaci

Afrique360

Commentaires Facebook