Accueil International

Côte d’ivoire : Bédié est de retour à Abidjan et s’adresse aux ivoiriens

Côte d'ivoire : Bédié est de retour à Abidjan et s'adresse aux ivoiriens | Benin Times
Côte d'ivoire: Bédié est de retour à Abidjan et s'adresse aux ivoiriens

L’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié est de retour à Abidjan après avoir fait trois mois de séjour en France. Il a été accueilli par un grand en flamme par les partisans.

Henri Konan Bédié avec à ses côtés son épouse, sont descendus à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, à 19H30 environ. Plusieurs cadres et militants du PDCI l’y attendaient. « Je demande aux ivoiriens de se préparer à aller voter dans les meilleures conditions. Et de veiller à ce que, cette fois-ci, ces élections se tiennent dans la paix et non pas dans la violence« , a dit le sphinx de Daoukro, dès qu’il est descendu de l’avion. Ayant mis à profit son séjour en Europe, Henri Konan Bédié a rencontré à Bruxelles, l’ancien président de la République Laurent Gbagbo, en liberté conditionnelle.

Lire aussi  Somalie: une double explosion fait au moins 7 morts près d’un hôtel de Mogadiscio (police)

Il a également accordé des interviews et audiences à des médias français. Le président du PDCI se réjouit aussi des actions à « succès » menées à son absence en Côte d’ivoire. Ces actions sont pour lui, « la preuve évidente que nos structures opérationnelles à la base sont déterminées et prêtes à nous assurer la reconquête effective du pouvoir d’État en octobre 2020 ; n’en déplaise à ceux qui font croire, à tort, le contraire à l’opinion nationale et internationale« . Depuis qu’il n’épouse plus l’idéologie de l’actuel chef d’État, Alassane Ouattara et du parti au pouvoir RDHP, Henri Konan Bédié est devenu le leader incontesté de l’opposition.

Lire aussi  Enfin une bonne nouvelle pour le Barça

Il a créé une plateforme regroupant les partis de l’opposition. Avec le FPI, parti politique de Laurent Gbagbo, il est favorable pour une alliance non idéologique. Le PDCI et le FPI opposé auparavant ont tenu leur premier meeting au Parc des sports de Treichville le 14 septembre dernier. Pour rappel, Assana Ouattara, vice-présidente du PDCI avait évoqué les raisons de la rupture de l’alliance du PDCI avec Alassane Ouattara en 2018 « …. il y avait trop d’hostilités. La bonne gouvernance n’est pas de construire des ponts, il faut que la population soit heureuse de vivre dans son pays« , a-t-elle déclaré.

Commentaires Facebook