Home International Coronavirus: Soro demande à Ouattara de «libérer les prisonniers politiques et ceux...

Coronavirus: Soro demande à Ouattara de «libérer les prisonniers politiques et ceux enfermés pour des délits mineurs »

Doumbia Major: « dites à Guillaume Soro que les Ivoiriens n'ont plus le temps d'écouter des plaisantins »
Doumbia Major: « dites à Guillaume Soro que les Ivoiriens n'ont plus le temps d'écouter des plaisantins »

Face à la pandémie du coronavirus, Guillaume Soro demande au président Alasane Ouattara de libérer les prisonniers politiques et ceux qui sont mis aux arrêts pour des fautes mineurs. Par la même occasion, l’ancien député de Ferké a invité le chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire à une démarche de réconciliation.

Depuis plusieurs semaines, la pandémie au coronavirus est sur le territoire ivoirien. Avec plus de 179 cas confirmés dans le pays, la nation ivoirienne est plus que jamais menacée par le Covid-19.

Face à cette situation, le président de Génération et Peuple Solidaire (GPS) Mr Guillaume kigbafori Soro, candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020, s’est adressé aux ivoiriens hier 31 mars 2020. Dans son intervention, il a fait plusieurs demandes au chef d’État Alassane Ouattara.

Voici un extrait de sa déclaration:

«Mr le président de la République, en ces moments où la terrible pandémie est rentrée dans notre pays et menace des milliers de vies, libérez les prisonniers politiques et tout ceux qui sont enfermer pour des délits mineurs comme le recommande les nations unies. Remettez en liberté tous ces pères de familles dont vous connaissez personnellement certains et qui ont commis pour seul crime que de militer contre vos choix.

Mr le président de la République je vous conjure, faites un geste de réconciliation à endroit de l’ancien président Laurent gbagbo et de Mr Charles blé goudé. Cela vous grandira et le peuple vous le revaudra. La Côte d’ivoire attend cela de vous »

Je ne demande rien pour moi même vous l’aurez remarqué, mais c’est ainsi que vous favoriserait et créerait la nécessaire union sacret ».

« Je voudrai terminer mon propos en rendant un hommage appuyer et sincère à tous les professionnels de la santé, qui depuis que la pandémie s’est déclarée à l’intérieur de nos frontières sont sur le front au péril de leurs vies gloire et bonheur à vous. À nos membres de forces de défenses et de sécurités, je comprend fort bien la dangerosité de la mission qui vous êtes confiés . Je connais nos abnégations …»

« Cependant, je vous exhorte lors des patrouilles pour faire respecter le couvre feu à éviter d’affliger des comportements inhumain et dégradant aux contrevenants. Ce sont vos frères ce sont vos soeurs qui ont besoins de votre aide , de votre protection et non de notre colère et de vos bastonnades.

Aux familles qui ont l’un des leurs malade au Codiv-19, je dis prompt rétablissement …»

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here