Home International Coronavirus: guerre froide entre la Chine avec les États-Unis?

Coronavirus: guerre froide entre la Chine avec les États-Unis?

Coronavirus: Pékin agite le spectre de la Guerre froide avec les États-Unis
Coronavirus: Pékin agite le spectre de la Guerre froide avec les États-Unis

La manière dont la Chine a géré le coronavirus continue de créer de polémique avec les critiques américaines qui poussent Pékin «au bord d’une nouvelle Guerre froide» avec les États-Unis, a prévenu dimanche le chef de la diplomatie chinoise. La Chine se dit se dit néanmoins prête à une coopération internationale afin de trouver la source du nouveau coronavirus. 

Depuis la guerre commerciale lancée il y a deux ans par le président Trump, la Chine et les Etats-Unis sont dans une situation de grande hostilité. Mais en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, la tension a encore pris de l’ampleur entre les deux pays. Tandis que la Etats-Unis augmentent les critiques et accusations sur la façon dont la Chine a géré la crise, celle-ci commence à voir rouge.

« Outre la dévastation causée par le nouveau coronavirus, un virus politique se propage aux États-Unis », a fait savoir devant la presse, dimanche 24 mai, Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères. Avec la crise du coronavirus, « certaines forces politiques américaines prennent en otage les relations entre la Chine et les États-Unis et poussent nos deux pays au bord d’une nouvelle Guerre froide », a-t-il encore fustigé.

Lire aussi  Coronavirus: Dybala suit les pas de Cristiano Ronaldo

Le locataire de Maison Blanche et son administration accusent la Chine de n’avoir pas vite rendu public les données cruciales sur l’épidémie, découverte fin 2019 dans la ville de Wuhan, et d’avoir ainsi rendu facile sa propagation. Aussi, Donald Trump est allé jusqu’à évoquer la possibilité de demander à la Chine de payer des milliards de dollars de réparation et menacé de rompre « toute relation » avec la Chine qu’il prend pour responsable d’une « tuerie de masse ». 

Comme l’a dénoncé le chef de la diplomatie chinoise en marge de la session annuelle du Parlement chinois: « Ce virus politique saisit toutes les occasions pour attaquer et diffamer la Chine ». Il a fait savoir que la Chine ne laissera filer aucune insulte. « Nous riposterons à chaque insulte », a-t-il promis.

Le ministre chinois des Affaires étrangères a invité les États-Unis à « cesser de perdre du temps et de gaspiller des vies précieuses », pendant que le pays le plus frappé par la Covid-19 est proche des 100 000 décès.

Lire aussi  Coronavirus : un homme testé positif et négatif en quatre heures

« Le Covid-19 est l’ennemi commun de la Chine et des États-Unis » a fait remarquer Wang Yi, qui affirme que la Chine avait envoyé plus de 11 milliards de masques aux Etats-Unis, sur un total de 56,8 milliards exportés dans le monde entier. « Ça fait 40 masques pour chaque Américain », a martelé Wang Yi.

Egalement, le chef de la diplomatie chinoise se dit « prêt » pour une coopération internationale, pour pouvoir trouver la source de la Covid-19. Selon lui, il ne doit pas y avoir de l’« ingérence politique », au moment où les Etats-Unis veulent qu’une enquête internationale soit rapidement ouverte.

Dans un message adressé à l’Assemblée annuelle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), lundi, le président chinois Xi Jinping s’était montré plus flou. Pour ce qui est d’une « évaluation complète », à une réponse mondiale à la Covid-19, il avait donné son accord. Mais uniquement lorsque la pandémie aura connu une fin, avait-il martelé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here