Home International Coronavirus: à Wuhan des victimes de la maladie sont brûlées vives

Coronavirus: à Wuhan des victimes de la maladie sont brûlées vives

Coronavirus: à Wuhan des victimes de la maladie sont brûlées vivantes
Coronavirus: à Wuhan des victimes de la maladie sont brûlées vivantes

A Wuhan, ville d’origine de la maladie du coronavirus, des victimes ont été brûlées vives alors qu’elles n’étaient pas encore mortes. Des Chinois atteint du Covid-19 auraient été mis dans des sacs mortuaires et transformés en cendre dans un salon funéraire apprend Free Asia.

La pandémie du coronavirus aura marqué à jamais le monde. En plein milieu de la crise, des salons funéraires à Wuhan n’ont pas hésité à calciner certains malades du Covid-19 dans des sacs mortuaire.

Selon les informations rapportées par Senego, certains crématoires ont même cessé de fonctionner après des semaines de travail. Toujours selon cette même source, un proche de l’industrie funéraire surnommée Ma, raconte que des personnes ont été forcées dans des sacs mortuaires pour finir dans les fours alors qu’elles mouvaient encore.

Lire aussi  Coronavirus : le Cameroun enregistre 1.221 cas de guérison

« Une vieille dame disait qu’ils avaient mis un gars dans un sac mortuaire alors qu’il n’était pas encore mort et l’ont emmené au crématorium parce qu’il n’y avait aucun moyen de le sauver », a-t-il déclaré.

« Certaines personnes disent qu’il y a des clips vidéo de cris provenant des salons funéraires, de l’intérieur des fours qui nous disent que certaines personnes ont été emmenées dans les salons funéraires alors qu’elles étaient encore en vie. »

« Pourtant, les rumeurs persistent que, pour faire de la place pour de nouveaux patients dans les hôpitaux surpeuplés de Wuhan, le personnel médical a choisi des patients plus âgés moins susceptibles de survivre à l’infection et les a expédiés dans des incinérateurs alors qu’ils étaient encore en vie et conscients », selon un point, rapporté par la même source, le RFA et Breitbart ont indiqué que le Parti communiste de la Chine ne pouvait confirmer ni infirmer les informations.

Lire aussi  Coronavirus : Steve Mounié sort le grand jeu dans la lutte

« Ma a également noté l’existence de témoignages vidéo d’une femme âgée anonyme qui avait été traitée dans un hôpital de Wuhan, vraisemblablement pour un coronavirus chinois », a indiqué le rapport.

« Une vieille dame disait qu’ils avaient même mis un gars dans un sac mortuaire alors qu’il n’était pas encore mort, et l’ont emmené au crématorium parce qu’il n’y avait aucun moyen de le sauver », a renseigné Ma à RFA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here