Home International Convocation de Nathalie Yamb par la police : voici ce que dit...

Convocation de Nathalie Yamb par la police : voici ce que dit la LIDER

Convocation de Nathalie Yamb par la police : voici ce que dit la LIDER | Benin Times
Convocation de Nathalie Yamb par la police : voici ce que dit la LIDER

La LIDER a réagi ce samedi 30 novembre 2019 à la convocation de Nathalie Yamb, conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly par la police nationale.

Hier, vendredi 29 novembre 2019 aux environs de 17h00, trois officiers de police, accompagnés d’agents, se sont présentés au siège de notre formation politique, pour y rechercher, en vue d’une nécessité d’enquête urgente, Madame Nathalie Yamb membre de LIDER, et conseillère exécutive du candidat du parti à l’élection présidentielle de 2020, le Professeur Mamadou Koulibaly.

Après avoir refusé de déposer une convocation au siège, comme le souhaitait le Prof. Koulibaly présent sur les lieux, arguant qu’ils voulaient la remettre en main propre à l’intéressée, les commissaires BEGROMISSA, chef du service des enquêtes générales de la police nationale et SAMAGASSI, chef de district adjoint de police de Cocody, on quitté le siège pour y revenir plus tard la déposer aux personnels présents, contre décharge.

Cette convocation ne portant aucun numéro de référence et ne mentionnant aucun motif, n’a pas permis d’établir les raisons de l’intérêt soudain de la force publique pour notre militante, à qui elle enjoint de lui répondre « dès réception », à charge pour les militants présents et pour la direction du parti de la retrouver et de la livrer.

Lire aussi  Clash avec Arafat : les confidences d'Emma Lohoues

LIDER est un parti politique responsable, qui depuis sa création en juillet 2011, s’efforce de promouvoir l’état de droit et de lutter contre tout arbitraire, d’où qu’il vienne.

Devant cette intrusion policière sans justification explicite,

LIDER exprime son soutien indéfectible à Madame Nathalie Yamb ;

LIDER prends à témoin les hommes et femmes de bonne volonté de tous horizons face à ces manœuvres récurrentes d’intimidation et de bâillonnement inacceptables dans un état de droit que prétend être la Côte d’Ivoire, selon son gouvernement;

LIDER fait remarquer que depuis sa création, le parti, interdit d’accès aux médias de service public caporalisés par le parti au pouvoir, s’est forgé une audience nationale et internationale à partir des réseaux sociaux et de la mobilisation quotidienne de ses militantes, militants, sympathisantes et sympathisants, pour l’implantation, partout où cela est nécessaire. Cette dynamique nous a conduit à différentes rencontres internationales, dont les échos ont connu leur paroxysme autour du sommet international de Sotchi en Russie, et qui justifient en notre sens, les brimades dont est l’objet Nathalie Yamb.

Lire aussi  Côte d'Ivoire : le président « Alassane Ouattara est un xénophobe », Mamadou Koulibaly

LIDER condamne fermement cette attitude du gouvernement, qui en année électorale, au lieu de répondre aux exigences de démocratie qui voudraient que l’on procède à la réforme de la commission électorale, du code électoral et à l’ouverture de l’enrôlement sur la liste électorale, s’en va plutôt étouffer ceux qui s’activent pour cela.

LIDER invite ses militants et sympathisants à ne point se décourager et à rester fermement mobilisés, car les semaines et mois à venir, seront décisifs pour l’avenir de notre pays.

Enfin LIDER rassure ses militants de sa ferme détermination à poursuivre la bataille pour un état de droit et des élections transparentes, seuls à même de restaurer les libertés individuelles et collectives douloureusement éprouvées depuis 2011.

Yeclo

Commentaires Facebook