Accueil International

Congo : Ali Bongo cité à comparaître dans l’affaire Okombi Salissa

Congo : Ali Bongo cité à comparaître dans l’affaire Okombi Salissa | Benin Times

Congo (Brazzaville) – Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba cité à comparaître dans l’affaire de l’opposant congolais Okombi Salissa.

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Le procès de l’opposant congolais André Okombi Salissa s’est ouvert ce 17 janvier 2019. Une ouverture éclaire puisqu’elle a débouché sur le renvoi de l’audience, après à peine trente minutes.

Poursuivi pour atteinte à la sûreté de l’Etat, Okombi Salissa est accusé d’avoir voulu orchestrer un coup d’état visant à renverser Denis Sassou Nguesso en 2016. Un coup de force organisé en complicité avec des hautes personnalités gabonaises, selon l’accusation. Ainsi, les avocats d’Andre Okombi Salissa ont demandé la comparution d’Ali Bongo, supposé complice. Ce dernier aurait financé l’opération, tandis que Mesmin Phamphile Okieri, militaire gabonais, se serait occupé de la partie exécutive. Tous deux ont été cités à comparaître d’après un document daté du 16 janvier 2019. Des auditions jugées nécessaires tant elles permettraient d’établir la vérité dans l’affaire qui oppose l’ancien ministre à l’Etat congolais. 

https://pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js

Lire aussi  La Russie a conçu des missiles capables de percer le bouclier antimissiles de l’OTAN

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Les sorties et apparences d’Ali Bongo, actuellement en convalescence à Rabat, sont minutieusement calculées.  Son état de santé lui permettra-t-il d’assister au procès ? L’audience a pour l’heure été renvoyée au 31 janvier prochain.

Ce n’est pas la première fois que le Gabon est cité dans une affaire pareille. En 2018, Brazzaville soupçonnait également l’opposant Mokoko d’utiliser Libreville comme base pour préparer son coup de force.  

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Afrique Post News ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook