Home International Bénin : une trentaine de policiers blessés selon le gouvernement

Bénin : une trentaine de policiers blessés selon le gouvernement

Bénin : une trentaine de policiers blessés selon le gouvernement | Benin Times
Bénin : une trentaine de policiers blessés selon le gouvernement

Une trentaine de membres des forces de l’ordre ont été blessés dans le nord du Bénin, où les partisans de l’ex-président et opposant Boni Yayi ont monté des barricades et où la police tiré à balles réelles, a affirmé dans la nuit de vendredi à samedi le ministre de l’Intérieur.

A Tchaourou, ville d’origine de Boni Yayi, des “groupuscules ont fait usage de fusil artisanal et d’armes blanches blessant grièvement une trentaine d’agents”, a affirmé le ministre de l’Intérieur Sacca Lafia, ajoutant que le calme était revenu.

Selon un témoin sur place, les habitants ont fui la ville pour se réfugier dans des villages aux alentours. Des informations démenties depuis avaient fait état de morts parmi les manifestants jeudi, et plusieurs personnes sur place ont affirmé à l’AFP que la police avait tiré à balles réelles.

Les partisans de Boni Yayi, assigné à résidence à Cotonou depuis le 1e mai et les violences post-électorales – qui ont fait au moins 4 morts selon Amnesty International, 7 morts selon l’opposition-, ont également incendié le commissariat et bloqué la route principale, toujours selon le ministre de l’Intérieur.

Lire aussi  Le prince George booste les ventes de lentilles en Angleterre

“Pour libérer la voie, des agents ont été envoyés. A la hauteur de [la ville de] Savè, ils ont été pris à partir par d’autres groupuscules qui ont également érigé des barricades”, a affirmé Sacca Lafia.

Les violences ont repris depuis le début de la semaine dans cette région du nord du pays, six semaines après les élections législatives du 28 avril, auxquelles l’opposition n’a pas pu participer.

La rivalité entre le chef d’Etat, Patrice Talon, et Boni Yayi est ancienne, le premier étant dans l’opposition lorsque le second était président, de 2006 à 2016. Une situation aujourd’hui inversée.

Lire aussi  Libye (Tripoli) : 62 corps de migrants repêchés après le «pire» naufrage de l’année

Convoqué début juin par un juge pour être entendu dans le cadre d’une affaire non divulguée, Boni Yayi n’a pu être entendu à cause de problèmes de santé, a affirmé son avocat.

Source : africanews.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook