Accueil International

Assemblée Parlementaire de la Francophonie (Apf): Bataille Soro-Soumahoro à Rabat !

Assemblée Parlementaire de la Francophonie (Apf): Bataille Soro-Soumahoro à Rabat ! | Benin Times
Assemblée Parlementaire de la Francophonie (Apf): Bataille Soro-Soumahoro à Rabat !

L’ancien président de l’Assemblée nationale et son successeur jouent une partie importante au royaume chérifien.

Qui de Guillaume Soro ou d’Amadou Soumahoro sera porté à la tête de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (Apf) au mois de juillet 2019 à Abidjan ? La question sera tranchée à Rabat (Maroc) où se tient, du 14 au 16 juin, la 27e Assemblée régionale Afrique de l’Apf. Pendant ces assises, les présidents en fonction des Assemblées membres désigneront à huis clos le candidat qui présidera aux destinées de l’Apf à partir de juillet 2019.

La bataille se joue entre Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, et son successeur, Amadou Soumahoro. Le premier, actuel 1er vice-président du bureau de l’Apf, estime, sur la base des textes, que le poste de président doit lui échoir pour les deux prochaines années. Problème ? Ses détracteurs jugent que le député de Ferké, ne bénéficiant plus du statut de chef du Parlement ivoirien, ne saurait prétendre à la présidence de l’ Apf. Amadou Soumahoro, selon nos informations, a officiellement fait acte de candidature pour prendre les rênes de l’Apf, à Ouagadougou, fin avril dernier, lors de la réunion de la section Afrique de l’Apf.

Le duel Soro-Soumahoro a une double dimension. D’abord, une dimension personnelle, au sens où l’un et l’autre aspirent à assumer le poste prestigieux de président de l’Apf ; ensuite, une dimension très politique quand on sait que Guillaume Soro a pris ses distances d’avec le parti au pouvoir auquel appartient son rival, Amadou Soumahoro.

Lire aussi  Venezuela : le camp anti-Maduro tente le coup double dans la rue

A Rabat, jeudi 13 juin, l’Assemblée régionale Afrique de l’Apf n’était pas encore ouverte que Guillaume Soro et Amadou Soumahoro se livraient une bataille de communication. Sachant bien que son rival était déjà sur place, le député de Ferké twittait : « chers tous, je suis bel et bien présent à Rabat au Maroc. Serein et imperturbable. Je coprésiderai avec le Pan marocain la Régionale Afrique dont je suis le président et 1er Vice-président du bureau de l’Apf. Faut-il rappeler que je suis membre de ce bureau depuis 2013 ! ». De son côté, Amadou Soumahoro communiquait à travers les canaux de l’Assemblée nationale ivoirienne. Sur la page facebook de l’institution, était publiée une photo de groupe, accompagné de ce commentaire : « en prélude à la 27e Assemblée régionale Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie qui aura lieu du 14 au 16 juin à Rabat, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’ivoire, M. Amadou Soumahoro, et sa délégation ont été reçus avec faste, ce 13 juin par l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Maroc, Sem.Traoré Drissa ».

On sent la guerre des nerfs se jouer. Guillaume Soro est bien conscient qu’il n’a pas le soutien des autorités ivoiriennes, mais il est assuré d’être dans son droit. Son successeur à la tête du Parlement ivoirien voit mal le poste lui glisser entre les doigts. A Abidjan, samedi 8 juin, à l’occasion d’un séminaire de renforcement des capacités des journalistes, la question de l’Apf a été posée au secrétaire général de l’Assemblée nationale, Alain Addra. Sans entrer dans les détails, il a précisé que «les candidatures à l’Apf sont portées par les sections». « Le président Guillaume Soro est le 1er vice-président de l’Apf. Et les textes disent que le premier vice-président a vocation à devenir le président. Est-ce que cela signifie qu’il devient ou peut devenir ? Il n’y a rien d’absolu. Quand on a dit cela, on a tout dit», a souligné M. Addra. La messe serait-elle dite pour Guillaume Soro ? La réponse du secrétaire général de l’Assemblée nationale tend à le suggérer.

Lire aussi  Le Zimbabwe proteste contre des sanctions américaines contre son actuel ambassadeur en Tanzanie

Source : Rumeurs d’Abidjan.net

Cet article a été relayé par un programme informatique. Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook