Accueil International

Assemblée nationale au Burkina-Faso : un député déchu de son mandat par le Conseil Constitutionnel

Assemblée nationale au Burkina-Faso : un député déchu de son mandat par le Conseil Constitutionnel | Benin Times
Assemblée nationale au Burkina-Faso : un député déchu de son mandat par le Conseil Constitutionnel

Elisée Kiemdé n’est plus député à l’assemblée nationale du Burkina-Faso. C’est une information donnée par l’Union pour le Progrès et le changement (UPC, de l’opposition burkinabè) au cours d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou ce jeudi, 26 septembre 2019.

«Elysée Kiemdé est déchu de son mandat de député et désormais c’est son suppléant qui doit siéger à l’Assemblée nationale», a affirmé le quatrième vice-président de (UPC), Diemdioda Dicko qui informe que c’est une décision du Conseil constitutionnel.

Lire aussi  Ballon d’or 2016 : Didier Drogba donne son pronostic

M. Kiemdé qui fait partie de ceux qu’on a appelé les frondeurs de l’UPC, a mis en place une formation politique dont il est le président, alors qu’il siégeait à l’Assemblée nationale sous la bannière du parti de Zéphirin Diabré.

C’est ainsi, qu’après un recours de l’UPC, le Conseil constitutionnel a estimé qu’il ne peut plus siéger à l’Assemblée nationale. «Il s’est mis à porte-à-faux avec les textes», a soutenu le député Moussa Zerbo, porte-parole de l’UPC.

Selon M. Zerbo, le député avait proposé, après les élections de 2015, que son partie «négocie avec le MPP pour entrer dans le gouvernement». «Nous avons refusé. Et depuis lors il est entré en rébellion», a soutenu le porte-parole de l’UPC.

Lire aussi  People : « Elle est manipulatrice », une ancienne amie de Meghan Markle balance…

En septembre 2018, le député Kiemdé créé un parti politique appelé Union pour la république et la démocratie (URD). Ce qui a valu cette décision du Conseil constitutionnel de le déchoir de son mandat.

Source: Benin 24

Commentaires Facebook