Accueil International

« Arafat DJ couchait avec les femmes des autres », Debordo crache d’autres vérités

"Il y a un esprit invisible qui me protège, mais Arafat DJ...", Debordo Leekunfa (vidéo)

Dans une vidéo en direct sur sa page Facebook où il a pris pour cible les ‘’Chinois’’, Debordo a dit ses vérités sur le cas Arafat DJ. Il n’a pas fait de cadeau.

Absent aux obsèques de DJ Arafat, Debordo vient de livrer, sans y avoir pensé, ses motivations. Celui qui affirme être « l’ami et le frère » de DJ Arafat avait même, à en croire Chico Lacoste, donné son accord pour participer à la veillée artistique, qui s’était déroulé au stade Félix Houphouët-Boigny. Mais ce jour-là il sera absent sur toute la ligne.

Dans une vidéo en direct sur sa page Facebook, Debordo tentant de raisonner, selon lui, les Chinois, finira par dévoiler les raisons profondes de son absence aux obsèques de DJ Arafat. « Quand j’ai perdu mes danseurs, Arafat a fait près de 15 minutes (…) Mon papa est décédé je ne l’ai pas vu, pareil pour ma maman », a-t-il dévoilé ajoutant que « DJ Arafat n’était pas un saint ».

Parce que DJ Arafat n’était pas saint de son vivant, selon l’auteur de pikmin,  les ‘’Chinois’’ devraient arrêter de traiter Ariel Sheney de Juda.

« Vous dites qu’Ariel est Juda mais qui est Jésus ? Ne me dites pas que c’est Arafat qui est Jésus en tout cas. C’est vrai que quand quelqu’un meurt, il faut le couvrir de tous les qualificatifs mais il ne faudrait pas qu’on oublie. N’oubliez pas, vous faites comme si c’était le pape qui était mort », a-t-il confié avant d’ajouter « Donc c’est Arafat qui est Jésus ? Blasphème. Vous pensez que Arafat était un saint ? ».

Lire aussi  People : Eudoxie Yao reçoit le prix de la femme la plus influente d’Afrique au Burkina Faso

Debordo Leekunfa qui dit mettre Dieu au-devant de tout ce qu’il fait a dénié cette qualité à DJ Arafat qui, selon lui, a été victime de la loi du karma. « Arafat, lorsque j’étais en prison, c’est lui qui a payé pour que je sorte, c’est quelqu’un de bien mais il a voulu faire peur et il s’est noyé dans son propre film. Il était le maître de l’incivisme, voilà ce que ça a donné. Il posait de bons actes mais à un moment, ses défauts ont pris le dessus sur ses qualités. Il a déconné, couché avec les femmes des gens n’importe comment, toute chose qui expose à la mort », a-t-il révélé.

Dans sa vidéo-vérité, Debordo étale tout le mal que lui aurait fait DJ Arafat. « Arafat était loin d’être un saint. Arafat est tout sauf Jésus. C’est Arafat qui a enlevé mon son ‘’Pikimin’’ sur Youtube. Quand j’ai perdu mes danseurs, Arafat a fait près de 15 minutes et il s’est retrouvé après au Forty Forty entrain de zouker avec ses gos pendant que je pleurais mes danseurs », a-t-il étalé. Toujours selon Debordo, ce sont les ‘’Chinois’’ qui ont fait changer DJ Arafat.

Lire aussi  Wandayant : « J’ai besoin d’aide », une femme qui a couché avec 130 hommes supplie le mariage sur la toile

« Aux Chinois, vous êtes des menteurs, il était téléguidé par ses fans », a-t-il précisé. Bon qu’il prétend être, Debordo s’est réjoui d’être toujours vivant, ce qui n’est plus le cas selon lui de DJ Arafat. « Vous voulez mettre votre haine sur les gens ? Votre chef, on l’a combattu jusqu’à je suis là. Tout le monde est mort mais je suis là ». Enfin, Debordo pense qu’il ne revient pas à lui de porter la responsabilité de la mort du ‘’président de la Chine’’ puisque dira-t-il, ce n’est pas lui qui a « payé moto pour Arafat ».

Et pour lui, « il s’est attiré lui-même ses propres malédictions » car conclut-il, « le karma rattrape toujours ».

Commentaires Facebook